Suivez-nous

Musique

Kikesa rappelle sa place dans le rap avec un freestyle brut

Publié

le

kikesa feat ZZCCMXTP

Avec “FEAT.” et “FREESTYLE D’ADIEU”, Kikesa a interpellé la scène rap, rappelant son palmarès et son unicité dans le milieu.

«Pour ce titre je voulais faire un feat mais…», commence Kikesa. Et il y a tout un tas de raisons. Ce dimanche, le rappeur de Nancy a publié deux morceaux fusionnés à l’occasion d’un clip sur fond rouge, sobre et épuré, couplé à une partie en extérieur. L’objectif : rappeler à ses confrères et au public sa place au sein de l’industrie, qu’elle soit liée à ses accomplissements ou sa proposition artistique. Une longue fresque de quatre minutes, revancharde, quelques mois après la sortie de son projet Rubi, son deuxième album.

Publicité

advertisement

Aussi : Bigflo pense à sortir des «sons bizarres» sous un autre nom d’artiste

Kikesa : «Pour être pris au sérieux faut des certifs»

Le refrain prend la forme d’un drop-name où il énumère pourquoi il ne parviendrait pas parvenu à inviter certains artistes, car il n’est «pas assez street pour Dinos», «pas assez pop pour Angèle» ou encore «pas assez drill pour Gazo». Le rappeur use du procédé pour faire passer ses messages, sans rancune : «En vrai je les comprends, peut-être que si j’étais eux j’aurais pas mon temps. J’ferais que des feat avec des types de mon clan ou des types eux qui peuvent me payer comptant». Il n’hésite pas non plus à briser les tabous de l’industrie : «Pour être pris au sérieux faut des certifs, c’est pour ça que des mecs trichent, que ça nous sort des chiffres qui donnent le vertige»

Publicité

advertisement

Aussi : Orelsan : la réaction de Gringe quand il a écouté “L’odeur de l’essence” la première fois

Kikesa pose un constat froid sur le milieu, ajoutant qu’il n’est jamais passé sur Skyrock malgré ses 300 millions de streams. Dans une seconde partie intitulée “FREESTYLE D’ADIEU”, il planche pour un rap incisif, déployant sa nouvelle approche : «Fini de faire des sons en espérant qui passent en radios, fini de faire des clips en espérant qui passent en télé. C’est fini là je l’ai tuée je vais enfin plus l’écouter donc t’entendras plus jamais parler de Rubi dans mes couplets». Annonçant à demi-mot un nouveau projet pour 2023, Kikesa signe une performance marquante, accrochant les tendances YouTube, avant la ferme idée de remettre les points sur les “i”.

Publicité

advertisement

Aussi : Bigflo & Oli retirent deux morceaux de leurs éditions vinyles pour la bonne cause

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *