Suivez-nous

Musique

Lacrim décolle aux tendances italiennes avec « L’immortale »

Publié

le

lacrim l'immortale

Avec son nouveau titre « L’immortale », Lacrim a signé un retour grandiose, au milieu de la banlieue napolitaine. De quoi attirer l’oeil de la scène italienne. 

Vadrouillant au milieu des charismatiques immeubles en escalier de La Scampia, Lacrim en impose pour son retour. Tunique napolitaine sur le dos, l’artiste se balade sur un couplet unique, où son écriture authentique rebondit sur une rythmique incisive, teintée d’une inspiration rock. Une énergie nouvelle pour une prestance toujours intacte, qui ouvre la voie au successeur de R.I.P.R.O. 4 publié en octobre 2020, avec son univers tirant vers la drill.

Lacrim puisse dans l’univers napolitain

Avec 600.000 vues au compteur au lendemain de sa publication, « L’immortale » aura réussi à créer l’événement et fédérer. Et pas seulement en France, puisque le clip résonne également de l’autre côté des Alpes. Le visuel s’est en effet hissé à la 9e place des tendances italiennes, toutes catégories confondues. Une prouesse assez captivante, qui témoigne d’un choix fort dans le visuel : un clip tourné dans la banlieue napolitaine ne laisse rarement indifférent. D’autant plus que l’artiste noue une certaine proximité avec la scène italienne, il invitait d’ailleurs la superstar Sferra Ebbasta sur son dernier projet.

Publicité

Mais évidemment, La Scampia y joue beaucoup. Cette cité culte, présentée comme l’une des plus dangereuses du monde, est aussi un impressionnant spectacle architectural. De nombreux rappeurs français se sont nourris de cette ambiance mafieuse au sein de leurs visuels, de PNL à SCH en passant par Sadek. Et à chaque fois, ça fait mouche.

Aussi, le Classico organisé se met peu en place avec une liste d’invités rocambolesques, de SCH à PLK en passant par Fianso et Kaaris.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *