Suivez-nous
Ces cinq rappeurs grandement inspirés par le Rock Ces cinq rappeurs grandement inspirés par le Rock

Musique

Ces cinq rappeurs auraient dû être des rockstars

Publié

le

On dit souvent que le rap est le nouveau rock. C’est vrai, surtout quand certains rappeurs s’inspirent généreusement de leurs aînés rock’n’roll. Un petit top cinq ? 

Hamza

Non Hamza n’a pas pris de guitare pour jouer du metal. Le Belge s’est inspiré du rock d’une autre façon. En effet, le rappeur a incorporé dans sa musique, dans son style vestimentaire, mais aussi dans son attitude un esprit de rock star. Le Sauce God ne s’en cache pas, au contraire, il le crie haut et fort comme sur son titre “Minuit 13” présent sur son album Paradise.

“Pour le croire, baby, faut le voir, rockstar. Northside et j’viens pas d’autre part”

Lil Uzi Vert

Si il y en a bien un qui utilise cet esprit de rock star à outrance, c’est bien Lil Uzi Vert. C’est simple, son flow, sa gestuelle, ses lyrics et même sa communication tournent autour de cet état d’esprit. Il n’y va pas par quatre chemin pour l’affirmer, comme sur le titre “Bank teller”:

“Rockstar, like I’m Paul McCartney”

Egalement, le rappeur ne cache pas être un fan des rockeurs GG Allin et Marilyn Manson. A tel point qu’il a expliqué qu’à ses 27 ans il quitterait la terre pour ce dernier, oui, oui, vous avez bien lu.

Orelsan

Orelsan est un artiste qui puise son inspiration dans énormément de domaines. On peut citer par exemple les mangas, la musique de Michael Jackson, mais aussi le gringe ou hard rock. Et oui avant de faire des hits dans le rap, le Caennais écoutait en boucle des classiques comme Nirvana, AC/DC ou encore Guns N’Roses. L’interprète de “La pluie” a même figuré dans un groupe s’inspirant des groupes cités plus haut.

Lomepal

Il est de nature commune que Lomepal est un addict du skateboard, mais peu de gens sont au courant que le Parisien est un fan de rock. En effet, l’interprète de “1000°C” a énormément été inspiré par plusieurs disques, comme Room on fire du groupe The Strokes. Les New-Yorkais utilisent beaucoup l’égotrip et la mélancolie amoureuse dans leur texte, deux thèmes très récurrents dans les morceaux du rappeur.

Zed Yun Pavarotti

Il est à l’affiche du festival Rock en Seine, et cela n’a rien de surprenant quand on se penche sur l’historique de Zed Yun Pavarotti. Le rappeur stéphanois est l’un des artistes qui commence à pointer le bout de son nez. En effet, ses morceaux mélancoliques sur fond de cloud rap trouve peu à peu le chemin du succès. Sa présence au festival n’est qu’une confirmation de sa réussite. Mais avant de rapper, l’homme de 21 ans baignait dans un autre univers musical. Le jeune artiste est un fan de rock et il n’a pas hésité à prendre sa guitare afin de s’essayer au hard rock.

À LIRE
Mouillez-vous la nuque : Alpha Wann revient jeudi

Si vous souhaitez découvrir cette nouvelle étoile du rap, vous aurez la possibilité de l’apercevoir sur la scène de Rock en Seine. Le mythique festival de Rock (mais pas que) aura de nouveau lieu cette année, du 23 au 25 août prochain. Celui-ci est situé sur le Domaine national de Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine. Pour plus de précision sur la programmation, on vous décrit la line up 2019 un peu plus bas dans l’article. 

Et si on parlait festival ?

Les rappeurs ne sont pas les seuls héritiers du rock, non, non. Autour d’eux, ils ont du redessiner le paysage de l’industrie musicale. C’est ainsi que les magazines axés autour du rock, Rolling Stone ou même Les Inrocks, ont subi un changement de ligne éditoriale s’intéressant avec beaucoup plus d’assiduité aux cultures urbaines.

Et pour les festivals, c’est pareil. Rock en Seine, en est l’exemple le plus évident. Rien que dans le nom, on retrouve l’âme d’une volonté rock’n’roll. Mais l’événement a du revoir sa line-up en fonction des bouleversements du contexte musical, et ce, en parvenant finalement à délirer une programmation éclectique. De la soul avec la douce Jorja Smith à l’électro bulldozer de Major Lazer, le festival en fait voir de toutes les couleurs. Il ne perd toutefois pas sa fibre initiale avec la présence légendaire de The Cure, au milieu d’une génération hip-hop en pleine ascension, avec 404 Billy et Alpha Wann.

The Don est toujours aussi incroyable sur scène, il enflammera le public parisien avec des titres comme “Ca va ensemble” ou “Comptes les hommes”. Sur la scène plus underground du hip-hop, le Stéphanois Zed Yun Pavarotti sera aussi de la partie. Au niveau international, la jeune Tommy Genesis jouera ses titres à succès comme “Tommy” ou “Execute”.

Vous avez toujours la possibilité d’acheter vos places sur la billetterie officielle de l’événement ici. On vous donne également rendez-vous sur Facebook pour toutes les informations complémentaires. On se voit là bas.

À lire aussi : Chilla fout le feu à Planète Rap avec deux freestyles

À voir aussi :