Suivez-nous

Musique

Entouré de Will Smith et Eminem, Logic revient (très) fort

Publié

le

Pour son un sixième album de qualité (Confessions of a Dangerous Mind), Logic s’est entouré d’une demi-douzaine de featurings tous plus prestigieux les uns que les autres, dont les géants du genre Will Smith et Eminem. 

A seulement 29 ans, Logic a déjà une belle discographie derrière lui. Une dizaine de projets musicaux d’une qualité croissante s’accumule pour le rappeur américain originaire du Maryland, qui a même publié il y a un peu plus d’un mois un livre assorti d’une soundtrack de 13 morceaux qui s’est voulue plus rock : Supermarket. Mais même après une telle production, Logic semble pourtant bien loin de ranger son flow au placard.

Confessions of a Dangerous Mind 

Le ton est donné dès le morceau éponyme d’ouverture du sixième album du rappeur : sa vitesse et qualité de kickage n’ont rien perdu avec les années, et continuent de s’adjoindre de pics mélodieux. De la douceur et vélocité de “Lost In Translation” à la rugosité de “Cocaine”, la qualité et richesse de l’album est indéniable. Mais le plus impressionnant n’est pas là. Mieux vaut être seul que mal accompagné disait le dicton ? Mieux vaut-il alors être accompagné d’Eminem, Will Smith, YBN Cordae, G-Eazy, Gucci Mane, Wiz Khalifa et de son père que seul ?

Pour réaliser Confessions of a Dangerous Mind, Logic a su s’entourer, et bien s’entourer. Presque la moitié des 16 morceaux de l’album sont dédiés à des featurings, tout plus impressionnants les uns que les autres. “Homicide” appuyé par Eminem avait déjà assassiné la concurrence il a plus d’une semaine, mais il doit tout de même résister à celle du groove du Prince de Bel-Air Will Smith dans “Don’t be afraid to be different”, au flow givré de Gucci Mane dans “Icy”, à la première collaboration tant attendue avec G-Eazy sur “COMMANDO”… Et les performances à la hauteur des espérances de Wiz Khalifa et YBN Cordae.

Mais un invité très spécial pour Logic vient clôturer la liste des featurings de marque de l’album : son père, avec qui il a renoué depuis peu. Dans une chanson à son nom (“Bobby”) où il est décrit par le rappeur comme le seul à l’égaler, son géniteur vient chanter quelques mots, pour finir par assumer la dédicace en une phrase : “This is Logic’s dad, this is Bobby Smokey Hall, and he came out my balls (Bobby)”

A lire aussi : En écoute : Logic et Eminem s’associent sur le tranchant “Homicide”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA