Suivez-nous

Musique

Lomepal : « C’est à ma mère qu’il a fait le plus de bien cet album »

Publié

le

Lomepal : "c'est à ma mère qu'il a fait beaucoup de bien cet album"

Loin de son égotrip des années passées, ce n’est pas uniquement pour lui que Lomepal a écrit Jeanine, son dernier opus. C’était aussi pour apaiser les maux de sa famille, et surtout ceux de sa mère directement touchée par les mots du rappeur, reflets de leur passé familial.

Aussi complexe que touchant, Lomepal ne fait pas partie de ceux qui écrivent au fil de l’eau. Bien au contraire, celui-ci cherche à aller toujours plus loin de la confection de ses projets, ce qui lui a permis d’offrir Jeanine en janvier, sorte d’exercice aussi libérateur que « douloureux ». Un cadeau pour ses fans et pour lui-même donc, mais avant tout un présent pour ceux qu’il aime. Car Jeanine, on le sait, c’est l’histoire de la folie de la défunte grand-mère du rappeur, folie ayant causé de nombreux conflits au sein de ses proches.

Plus qu’un opus autobiographique, le rappeur a pourvu le rap français d’une invitation intimiste dans sa propre famille. Et cette invitation, les admirateurs et détracteurs de Lomepal n’ont pu que l’admirer, si ce n’est la chérir, en étant touchés par la volonté du rappeur à chercher « l’émotion avant tout ».

Publicité

Thérapie maternelle

Ces confessions, c’est dans une interview pour Le Télégramme  qu’il les avoue. Il y fait d’ailleurs une déclaration sans complexe, déclarant que sa mère « a été très émue » à l’écoute des morceaux du projet. L’artiste poursuivait alors avec fierté, en affirmant:  « Ma mère va beaucoup mieux depuis qu’elle a écouté l’album. Ça me fait beaucoup de bien de voir que ce que je fais procure du bien. »

Alors qu’on aurait pu croire que dévoiler les secrets de famille des Valentinelli ne créerait qu’un fossé entre chacun de ses membres, les mots de Lomepal semble avoir fait écho, puisque sa mère elle-même, paraît apprécier le geste. Par ailleurs, elle ne semble pas être la seule puisque Lomepal conclue sa réponse en disant : « J’ai également revu ma grande sœur que je n’avais pas vue depuis dix ans, lors des fêtes de Noël. Là encore, ce n’est pas dû seulement à l’album, mais ce sont de belles choses qui arrivent aussi grâce à lui ». Dès lors, une seule affirmation survient: avec Jeannine, le rappeur a su parler à tous.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *