Suivez-nous

Musique

Lorenzo : avec lui, “promo” a toujours rimé avec “porno”

Publié

le

lorenzo porno

Lorenzo s’est associé à Marc Dorcel, cette fois pour la promotion d’un sextoy. Depuis ses débuts, l’artiste fricote avec l’univers pornographique. 

Lorenzo n’est pas vraiment du genre à se fixer de limites en ce qui concerne sa promotion. Au contraire. Depuis l’arrivée de son personnage en 2016, l’artiste flirte avec les limites de la bienséance, jusqu’à se faire reprendre de volée, parfois par des mouvements féministes qui ont forcé pour son annulation, d’autres fois par les plateformes de streaming qui ne rigolent guère devant ses tentatives de duperies. Mais surtout, grâce à son personnage loufoque dénué de complexes, il a pu arpenter des terrains promotionnels sur lesquels ses confrères ne peuvent pas vraiment se risquer. À commencer par celui, périlleux, de la pornographie. 

De la promo sur Pornhub

C’est peut-être bête, mais la pornographie est collée à l’image du personnage de Lorenzo depuis ses débuts, où il incarne ce rappeur niais et accro aux films pour adultes. Et c’est d’ailleurs pour ça qu’il n’a pas hésité à surfer sur cette vague sensible dès la sortie de son album Rien à branler en 2018. À l’époque, au milieu d’une multitude de coups promotionnels qui ont fait de sa communication l’une des plus réussies de l’année, l’artiste a acheté des blocs publicitaires sur… Pornhub.

Publicité

En réalité, l’idée n’était pas vraiment d’attirer le public des sites en question vers son album, mais plutôt de buzzer. Là est tout l’art de Lorenzo : le buzz. Lorsqu’il repartage ainsi la nouvelle sur ses réseaux sociaux avec une capture d’écran où un bandeau annonçant la sortie de son album apparaît au-dessus d’une vidéo, l’artiste sait très bien ce qu’il fait. Et ça marche : la nouvelle fait le tour des médias. C’est décalé, absurde, ça plaît. Et surtout, Lorenzo incarne une sorte de personnage subversif à sa manière.

Lorenzo a maintenant son sextoy

Rien à branler sera un succès, et probablement que les publicités Pornhub y ont joué un petit rôle. C’est pourquoi Lorenzo est allé encore plus loin deux ans plus tard avec la sortie de son projet Sex In The City. Cette fois-ci, l’artiste s’est carrément associé avec le producteur de film pour adultes Marc Dorcel. Ce dernier apparaît même dans le clip de “Damdamdéo” dans lequel Lorenzo tourne un film pornographique. Il a même réalisé une vidéo dans lequel il fait gagner un abonnement à vie à la société. Le coup de com’ s’étendra jusqu’à Planète Rap où plusieurs actrices viendront couper sa performance. Une séquence devenue virale sur les réseaux sociaux.

Évidemment, il n’est pas le seul artiste à s’être inspiré de cet univers si particulier pour faire sa promotion, Vald en est d’ailleurs le meilleur exemple. L’auteur de XEU était allé jusqu’à publier un clip pornographique avec Nikita Bellucci uniquement visible sur Pornhub. Pour autant, Vald a peu à peu cédé ce personnage de trublion au fil de sa carrière, là où Lorenzo n’a jamais manqué de capitaliser dessus. Et ce, au point d’avoir désormais son propre sextoy en partenariat avec Marc Dorcel.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *