Suivez-nous

Musique

“Œveillé”, Booba et Buffalo : ce qu’il faut retenir du retour de Damso

Publié

le

"Œveillé", Booba et Buffalo : ce qu'il faut retenir du retour de Damso
Photo : Romain Garcin - Cover Œveillé : Romain Garcin

Damso a offert un live de près de quatre heures à Konbini en studio, histoire de marquer son retour officiel dans le game, ponctué de la sortie d’un nouveau single, “Œveillé”. On fait le point.

Konbini avait donné rendez-vous à 20 heures. Évidemment, Damso était en retard, et c’est une bonne demi-heure plus tard que le média a pu ouvrir son live en direct du studio bruxellois. Là, l’artiste, pénètre dans le studio rempli de beatmakers, d’ingénieurs du son et de ses proches. Damso écoute une production mais le contexte n’est pas encore posé. Même Rachid Majdoub, le journaliste de Konbini avoue ne rien comprendre.

Damso finit par expliquer le déroulement de la soirée : ce soir, ils vont enregistrer un morceau et le publier à minuit (enfin, à 9 heures…). Konbini est chargé de suivre tout le processus créatif du titre, entrecoupé de quelques confidences, évidemment sur QALF. Aussi, Booba a animé un peu les commentaires.

Un son inédit de Damso : “Œveillé”

Damso est arrivé, à réécouter une prod, a posé dessus et a balancé ça le lendemain sur les plateformes streaming. Voilà, grosso-modo, le déroulé de cette soirée événement, arbitrée par Konbini.

À la bourre et perfectionniste, l’artiste n’a envoyé le morceau qu’à 5 heures du matin sur les plateformes. Celui-ci est frappé d’une cover de Romain Garcin, ré-imaginant façon “Damso Vie” le mythe de la caverne. On y découvre un Damso affûté, découpant la production à coup de plusieurs flows successifs.

À lire aussi : Pourquoi QALF est si important dans la carrière de Damso ?

QALF, où en est-on ?

Malgré la sortie de Œveillé, QALF n’est pas encore prêt. Contrairement à ce qu’il avait pu annoncer à travers plusieurs posts sur les réseaux sociaux, l’opus a encore besoin de quelques temps avant de trouver les bacs. «Je veux que l’album tourne à fond dans les voitures, commente Damso. Mais ça prend du temps.» Aussi, il précise avoir dû mettre la conception de l’opus sur pause pour être auprès de sa mère, souffrante. Le mix vient tout juste de reprendre en Belgique, et on peut espérer une sortie dans les prochains mois. Certainement au printemps, même si l’artiste n’a avancé aucune date.

À lire aussi : Hamza ne savait même pas que Damso annonçait le report de QALF

Booba s’amuse

Jamais loin quand il s’agit de faire des conneries, Booba est passé faire un petit tour sur le live pour livré une série de commentaires. «Fais un morceau sur la pédophilie», «Lourd l’interview» ou encore «Pourquoi y’a pas d’meufs ?» : le Duc n’a pas manqué une miette de cette session studio à Bruxelles.

À lire aussi : Sur Spotify, un “QALF” provisoire en attendant le vrai “QALF”

La religion du Buffalo

Le live, qui a retracé pendant près de trois heures la conception du morceau, a permis également de capturer quelques moments de vie. Et notamment, le running gag de la soirée : le Buffalo. Ce jeu de soirée impose un cul-sec à une personne buvant de sa main forte et se faisant épingler. Près de 4-5 cul-sec ont été distribués dans la soirée, dont un mythique de Damso en direct de la cabine de studio.

Dans le reste de l’actualité, pour l’anniversaire de son frère Bigflo, Oli a mis la main sur le premier notebook de Drake d’une valeur de 35 000$. 

1 Comment

1 Comment

  1. Yoman

    24 janvier 2020 at 15 h 51 min

    Pourquoi il dit : ” C’est quoi ce T shirt ZARA ? ” genre ZARA c’est pour les fauchés et les crevards en France ?
    Parce qu’au bled C’est “une marque de luxe”…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *