Suivez-nous

Musique

Oli répond aux critiques sur « Sacré bordel » : «Je trouve ça intéressant»

Publié

le

Bigflo et Oli sorties de la semaine

« Sacré bordel », nouveau titre de Bigflo et Oli, a récolté de nombreuses critiques sur Twitter qu’Oli a commentées.

Près de 3 millions de vues en une semaine et des commentaires pour la plupart dithyrambiques : sur YouTube et leurs comptes personnels, c’est peu dire que Bigflo et Oli étaient attendus. Les deux frères, devenus des poids lourds de l’industrie musicale, sont revenus avec « Sacré bordel », une ode à la France, entre qualités et défauts. Un retour qui s’est accompagné de son lot de critiques sur Twitter, notamment, où les frangins toulousains n’ont pas été épargnés. Et alors qu’ils ont annoncé la sortie officielle de leur opus pour le 24 juin, avec une release-party prestigieuse à l’Accor Arena, Oli en a profité pour réactiver leur compte sur le réseau social.

Aussi : JNR répond à ceux qui l’accusent d’avoir mal géré son buzz.

Publicité

Oli : «Pour Flo, c’est plus dur»

En description, il prévient : «Flo n’a pas la force mentale pour être sur Twitter. Moi, oui». Le cadet du tandem a ainsi pu constater que leur titre avait été égratigné sur la plateforme. Et tandis qu’un commentaire lui suggère de ne pas trop fouiller ce qu’il se disait sur eux , Oli rétorque : «Sincèrement je trouve ça intéressant moi. Pour Flo, c’est plus dur, alors il s’en préserve mais moi je suis là !». Une manière de digérer les critiques à l’aube de leur nouveau projet qui marque la fin de deux ans d’absence. L’occasion aussi, pour Oli, de rappeler le succès commercial de leur retour, cumulant 1,5 millions de vues en 24 heures.

Aussi : Caballero explique ce qu’il aime dans les stratégies de Nekfeu ou Orelsan.

Publicité

Malgré tout, quatre ans après La vie de rêve, le retour du tandem toulousain, et son parti-pris de revenir avec un morceau engagé et dédié à la France a fait grincer quelques dents. Certains reprochent un timing étrange, à une poignée de jours du premier tour de l’élection présidentielle, quand d’autres pointent du doigt certaines phrases maladroites. À deux mois de leur nouveau projet et leur prestation à Bercy, le retour de Bigflo et Oli n’aura, en tout cas, pas laissé indifférent. Aussi : Jonathan Cohen raconte l’histoire absurde de F*cking Fred avec Orelsan.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *