Suivez-nous

Culture

Orelsan et sa folle idée de film avec des ninjas

Publié

le

orelsan comment c'est loin

Désormais disponible sur Prime Video, Comment c’est loin est une petite pépite de lose et de procrastination imaginée par Orelsan, qui aurait pu avoir une gueule bien différente. 

Quelques temps après avoir disparu du catalogue de Netflix, Comment c’est loin est désormais disponible sur Prime Video, la plateforme de streaming d’Amazon. Ce film semi-autobiographique, drôlement inspiré de la vie feignante et stéréotypée de ses deux protagonistes, Orelsan et Gringe, est un joli tableau comique publié en 2015. Une odyssée caennaise à la procrastination et à la lose de deux rappeurs aussi talentueux que peu ambitieux. Lors de leurs interventions médiatiques pour faire la promotion du long-métrage cinq ans plus tôt, une improbable rumeur avait toutefois émergé : le film aurait pu intégrer des ninjas.

Interrogé par Le Suricate, Orelsan s’en était amusé. «J’écrivais le scénario du film et je commençais à saturer. J’ai alors dit aux mecs : “Les gars, on a l’opportunité de faire un film, faisons quelque chose de vraiment kiffant. J’ai une idée avec des ninjas. Faisons-la, plutôt !” C’était une très mauvaise idée, et Skread m’a recentré sur l’adaptation du premier album.» Une idée farfelue et difficilement compatible avec la complainte de ce rappeur-amateur que Orelsan n’oublie pas : «Que ce soit sous la forme de scénario de bande dessinée ou de film, une chose est sûre : je vais l’écrire. Il y a un concept tout bête, mais je préfère ne rien en dire pour l’instant». En espérant qu’il n’ait pas jeté l’idée depuis.

Et aussi : Nekfeu, Orelsan, Damso : on s’est rappelé ces tracklists et on a bien rigolé

Orelsan :  «J’avais un épisode spécial Halloween»

Très vite dépassé par son imagination fleurissante, Orelsan avait en effet un grand besoin d’être cadré. C’est lui qui a pensé Comment c’est loin, d’abord dans un tout autre esprit. «On est sur la fin de la première tournée des Casseurs, et Orel qui arrive : “J’ai un truc à vous faire lire, j’ai une idée”, nous racontait Gringe, à l’occasion d’une interview retraçant sa carrière. Il avait une première monture du film, c’était une succession de scénettes méga-drôles, dans un univers très bande-dessinée.» Orelsan a été mis en connexion avec des personnes capables de considérer son projet professionnellement, qui a finalement pris la forme d’une adaptation vidéo déjà très imagée du premier album des Casseurs flowters.

L’anecdote des ninjas rappelle toutefois que l’esprit d’Orelsan est immensément inspiré par la bande dessinée et les dessins animés. Lors d’une réunion du casting de Bloqués, quatre ans après, avec Gringe, Flober, Kyan Khojandi et Navo, il racontait certaines de ses idées recalées«J’avais un épisode spécial Halloween, où Aurel giclait sur un reste de pizza et ça faisait un monstre. Et il se faisait poursuivre par le monstre tout le long de l’épisode.» Mais ça semblait un peu trop irréel, et Navo se souvient avoir rappelé régulièrement à Orelsan que ce n’était pas un dessin animé. Au grand désespoir de l’artiste, qui pourra peut-être un jour ré-imaginer son aventure de ninjas avec un monstre en pizza.

Dans le reste de l’actualité, Orelsan et l’histoire du paragraphe supprimé de “Suicide Social”

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA