Suivez-nous

Musique

Orelsan se confie sur la suite de sa carrière : «La musique change, tout change»

Publié

le

«Je voulais faire un truc plus engagé» : Orelsan parle de ses positions sur “Civilisation”
© Alice Moitié

Après la sortie de sa réédition et la seconde partie de sa tournée, Orelsan s’est confié sur son avenir. Et il préfère ne rien anticiper.

Orelsan, bientôt la fin ? Les spéculations s’intensifient autour du rappeur, qui vient de dévoiler la réédition de son projet Civilisation. L’outro de l’album, “On a gagné”, a des airs de fin selon sa communauté, et la question du futur de sa carrière lui a été glissée discrètement lors d’un entretien avec RTBF. «Des fois on a l’impression que je ne fais pas grand-chose entre mes albums, commence-t-il, mais en fait je fais plein de trucs, entre le cinéma, les doublages, la tournée, je tourne archi longtemps en général».

À lire aussi : Orelsan, comment faut-il comprendre “Ah la France” ?

Publicité

Orelsan : «Il faut réfléchir à ce qu’on fait»

Après une première partie de tournée intense, accompagnée de nombreuses dates en festival, le rappeur a repris la route pour une nouvelle série de concerts. «Pour l’instant, je vais bien profiter de la fin de la tournée, et après on verra, poursuit Orelsan. Je ne sais pas trop, la musique change, tout change, je n’ai pas trop d’info. J’aimerais bien, justement, me poser et me dire “Tiens, on va voir quelle est la suite” ».

Aussi : Orelsan : la réaction de Gringe quand il a écouté “L’odeur de l’essence” la première fois

Publicité

Après une grosse activité depuis 2021, avec la phase créative de Civilisation, la sortie de Montre jamais à personne, puis la deuxième salve arrivée cet automne, le rappeur espère surtout lever le pied. «L’idée, c’est aussi de se poser un peu, de prendre un peu de recul, et de se dire “Tiens je pars dans autre chose”. Comme tout ce qu’on fait on le fait à fond, faut réfléchir à ce qu’on fait». Tandis que la rumeur d’une fin de carrière gonfle dans sa communauté, Orelsan se laisse pour l’instant l’embarras du choix. Après, probablement, une pause bien méritée.

Aussi : Orelsan dédie un morceau à son futur fils : «Ça fait quelques années qu’on t’attend»

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *