Suivez-nous

Musique

Orelsan dédie un morceau à son futur fils : «Ça fait quelques années qu’on t’attend»

Publié

le

Orelsan dédie un morceau à son futur fils : «Ça fait quelques années qu'on t'attend»
Extrait de “Montre jamais ça à personne 2”

Civilisation perdue est désormais disponible. Sur cette réédition, Orelsan dédie un morceau à son futur fils : “Nous contre le monde”.

La tant attendue réédition de CivilisationCivilisation perdue, a enfin été dévoilée par Orelsan. Sur la tracklist, comptant également le featuring tant attendu avec Angèle et le morceau détesté de Skread et Ablaye, le Caennais a confié à sa communauté un morceau plus que personnel. Orelsan signe en effet “Nous contre le monde” comme un appel de détresse et une lettre d’amour à son futur fils.

À lire aussi : Orelsan avoue avoir été touché par les réactions sur sa photo virale en 2021

Publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par OrelSan (@orelsan)

Orelsan : «Tous les mois, la défaite quand on comprend qu’tu vas pas v’nir»

«Si tu deviens, genre, meilleur que nous, on peut peut-être s’en sortir, chante Orelsan sur une boucle de guitare. Désolé si j’mets tout l’avenir entre tes mains / Si tu pouvais même être heureux, nous montrer qu’c’est possible». Tout récemment marié, une séquence qui a d’ailleurs été révélée par son frère sur Montre jamais ça à personne, Orelsan se livre sur son envie d’avoir un enfant. Mis à nu, il va même jusqu’à avouer que sa femme et lui essaient déjà depuis bien longtemps.

«Ça fait quelques années qu’on attend, t’es sûrement perdu en route / Ou juste t’as pas envie d’entrer dans l’jeu / J’ai déjà mis des jouets dans ta chambre, quelques films de kaiju, écrit Orelsan. Tous les mois, la défaite quand on comprend qu’tu vas pas v’nir». Une confession intime et touchante, reflétant les projets de vie du rappeur qui a bien grandi depuis sa “Soirée ratée”.

Publicité

Orelsan indique même dans ses paroles qu’il a pensé à appeler sa progéniture Goku, comme le célèbre héros de Dragon Ball. «Et si c’est une fille, on l’appelle comment ? Goku. Comme le poisson rouge. Et le chien, que des Goku» rigole l’artiste. “Nous contre le monde”, c’était une maquette prévue pour Civilisation, peut-être trop difficile à terminer ou à sortir pour figurer sur la tracklist initiale.

Dans le reste de l’actualité, SCH revient en très grande forme avec “LIF“.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *