Actualités

Le mouvement des gilets jaunes aussi présent chez les rappeurs

Publié

le

gilets jaunes kaaris

Le mouvement des gilets jaunes suscite des réactions dans le milieu du rap. Certains expriment même leur soutient aux manifestants, par des déclarations ou en musique.

Le rap est comme toujours le premier genre à se mobiliser. Ces derniers jours, plusieurs rappeurs se sont affichés sur les réseaux et en concert avec un gilet jaune. Kaaris avait impulsé le mouvement en publiant le 17 novembre une photo de lui sur son compte Instagram équipé d’un gilet. En légende : “Monsieur l’agent je t’enfonce le triangle et le gilet fluo“. Vendredi 30 novembre, à l’occasion d’un live sur Instagram, Jul s’est aussi exprimé à ce sujet. Le rappeur de Marseille a clairement affiché son soutien aux manifestants. Il les encourage en déclarant : “Grosse dédicace aux gilets jaunes. Force aux gilets jaunes. Sur le grand-père, ils ont raison !“. Belle marque d’engagement de ce dernier.

View this post on Instagram

Monsieur l’agent je t’enfonce le triangle et le gilet fluo

A post shared by KAARIS (@kaarisofficiel1) on

De nombreuses chansons déjà dévoilées

En musique aussi, les rappeurs ne sont pas les derniers à s’exprimer. Nombreux ont été les freestyles déjà publiés, ou même les morceaux. On pense notamment à ce rappeur du 93 ou à Ed Prod Maestro. Plus poussé encore, Kozi a lui publié le single très convaincant “Gilets jaunes” sur les plateformes de streaming. Graya, rappeur marseillais a lui divulgué le cinquième épisode sa série de freestyles, lui aussi intitulé “Gilets jaunes”. Quelques jours plus tôt, c’est Kopp Johnson, jusqu’ici rappeur inconnu, qui publiait l’hymne du mouvement.

Le jaune à la mode sur scène

En concert également les rappeurs arborent le gilet fluo. Que ce soit pour faire le buzz, exprimer leur soutien ou tourner en dérision le mouvement. Par exemple, hier soir, dimanche 2 décembre, lors de l’évènement “Game Over 2018” au Zénith de Paris. Le rappeur Naza est apparu sur scène aux cotés de Keblack avec le fameux gilet. Il ne s’en ait pas justifié, on ignore donc si il s’agit d’un engagement de la part de ce dernier.

À lire aussi : Kopp Johnson balance un titre sur les “Gilets jaunes”, et en plus c’est lourd