Suivez-nous

Culture

Squeezie parle des critiques sur le format des “imposteurs” : «On a du un peu abuser»

Publié

le

squeezie imposteurs

Après la publication d’un nouvel épisode des imposteurs avec François Civil et Pierre Niney, Squeezie s’est exprimé sur le rythme du format et les critiques qui en découlent. 

Les imposteurs de Squeezie ont fait leur retour ce mercredi avec François Civil et Pierre Niney. Un nouvel épisode, publié trois semaines après la sortie du dernier en date avec SCH et Soso Maness, qui a relancé des critiques qui se font de plus en plus nombreuses sur le rythme effréné du format. En live ce mercredi sur Twitch, Squeezie a d’abord précisé qu’il avait été contraint d’une publication plus précoce en raison de la sortie de la promotion du film Les trois mousquetaires dans lequel François Civil incarne le rôle de D’Artagnan.

Publicité

advertisement

«Il fallait qu’on le sorte là, résume-t-il. Avec les stars de cinéma, il y a des créneaux de promo, et on s’était engagé donc il fallait respecter ça». Voilà pourquoi cette nouvelle sortie intervient seulement trois semaines après la publication du dernier épisode. En revanche, si Squeezie reconnaît que les délais ont été légèrement plus courts entre ces deux vidéos, la régularité des imposteurs est toujours fixée par un par mois. Et il estime d’ailleurs regrettable les critiques à ce sujet, alors que le contenu cartonne, au point d’établir de nouveaux records sur sa chaîne.

Squeezie : «C’est un peu triste»

«Il y a un truc un peu systémique où, dès qu’un format plaît, que les gens l’adorent, et qu’il devient du coup mainstream, tout de suite des gens veulent se distinguer et faire preuve de dissidence : “C’est bon là, c’est le 1000e, on en a ras le cul”, commence-t-il. Ce n’est pas parce que c’est le 1000e que pour autant le format est chiant et que les vidéos sont chiantes». En outre, malgré certains retours plus tempérés, le succès des imposteurs reste intact, surtout grâce à la force de sa variété juge Squeezie.

Publicité

advertisement

«Les guests font que ça change tout le temps les interactions. Les métiers changent aussi à chaque fois, les complices changent à chaque fois. C’est un générateur de situations stratosphérique ce format-là», reprend-t-il, en ajoutant qu’il maintiendra quoiqu’il arrive le rythme du concept à un par mois, n’en déplaise à ses détracteurs. «On a mis des années et des années à faire un format qui fait un peu l’unanimité, et il y a direct pas mal de gens qui se mettent à bâcher le truc et je trouve ça triste, souffle-t-il. À la télé, dites-vous, il y a des formats qui ont été créés qui ont duré 30 ans, c’est fou».

Il y a quelques mois, Squeezie avait d’ailleurs confié ses plans à propos des imposteurs, précisant qu‘il comptait maintenir ce rythme au moins jusqu’à la rentrée, avant de ré-envisager l’avenir du concept. Il reste sur la même longueur d’onde : «On l’arrêtera quand nous on aura fait le tour, mais je pense qu’il y a encore plein de trucs à explorer autour de ce format-là». Dans le reste de l’actualité, Squeezie choqué par ce YouTubeur : «Il va tous nous mettre au chômage».

Publicité

advertisement

Publicité

advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *