Suivez-nous

Musique

Nintendo et le rap US, une grande histoire d’amour et de samples

Publié

le

Nintendo et le rap US, une grande histoire d'amour et de samples

De Mario à Zelda, en passant par Donkey Kong, voici une liste non-exhaustive des morceaux de rap réutilisant les thèmes les plus marquants de l’univers Nintendo.

Bien choisir la musique dans un jeu-vidéo, c’est un peu comme savoir sélectionner les bons beatmakers lorsque l’on est rappeur, ce n’est pas toujours une mince affaire, mais c’est essentiel. Les précurseurs en la matière sont évidemment Nintendo qui, en plus de nous avoir offert la plupart des licences les plus emblématiques de l’Histoire vidéo-ludique, est également à l’origine des thèmes musicaux les plus marquants de la discipline.

Après tout, qui ne s’est jamais surpris à fredonner les thèmes iconiques de Mario et Zelda pendant une partie, ou même dans la vie de tous les jours ? C’est un fait, ces “OST” (pour Original Sound Track ndlr) sont reconnaissables dès la première note. Elles n’ont pas seulement marqué des générations entières de joueurs, mais sont carrément rentrées dans la culture populaire.

Publicité

Et puisque le lien étroit qui existe entre le rap et les jeux-vidéo ne se résume pas qu’au célèbre rap de Norman “Luigi Clash Mario”, il est temps de s’intéresser à tous ses rappeurs qui ont pris un malin plaisir à sampler les plus grandes mélodies de la société Big N, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Morceau : “Get Busy” – Saigon

Publicité

Sample : “Overworld Theme” de Koji Kondo

Jeu d’origine : Super Mario Bros (1985)

Publicité

Shigeru Miyamoto, aussi surnommé le “Steven Spielberg des jeux-vidéo” n’a définitivement pas à rougir de son titre. C’est en effet à lui que l’on doit la création des plus grandes icônes de Nintendo. Son plus beau bébé reste évidemment Mario, le plombier italien moustachu qui se nourrit presque exclusivement de champignons. Son thème, désormais aussi connu que sa frimousse, est une mélodie signée par le compositeur japonais Koji Kondo. Retenez bien ce nom, vous n’avez pas fini d’entendre parler de lui. Son thème a été repris par le rappeur Saïgon qui, dans son morceau “Get Busy”, rappe justement sa nostalgie en repensant à ses heures passées devant son écran.

Morceau : Cocoa Brovaz – “Super Brooklyn” (2000)

Sample : “Underground Theme” de Koji Kondo

Jeu d’origine : Super Mario Bros (1985)

Le niveau 1-1, c’était l’étape facile, passons maintenant au niveau 1-2. Les célèbres souterrains du Royaume Champignon ont eux aussi leur thème bien connu signé Koji Kondo. Une boucle de quelques secondes, mais qui aura suffit pour devenir l’un des thèmes les plus populaires de l’univers Mario.

Cette fois, c’est au tour du groupe originaire du quartier de Brownsville à Brooklyn Cocoa Brovaz (aka Smif-n-Wessun) de montrer sa nostalgie sur le morceau en utilisant ce thème dans “Super Brooklyn” extrait de leur deuxième album The Rude Awakening. Le duo se compose des membres Tekomin « Tek » Williams et Darrell « Steele » Yates et est connu pour son créole jamaïcain. De plus, leur titre se démarque également par l’utilisation en fond sonore, des divers bruitages 8 bit de Super Mario. Comme quoi, le jeu-vidéo est très apprécié du gangsta rap. Bowser n’a qu’à bien se tenir.

Morceau : “Curren$y – Star Power (2009)

Sample : “Invincibility Theme” de Koji Kondo

Jeu d’origine : Super Mario World (1990)

Repris dans intégralement tous les épisodes de la mascotte de Nintendo, le principe de l’étoile est simple : touchez-là et vous serez momentanément invincible, vous rendant ainsi capable de déblayer la route de tous vos ennemis. Pendant ce court laps de temps, vous pourrez même apprécier cette petite mélodie entraînante devenue culte. Sans doute est-ce pour exprimer ce sentiment d’invulnérabilité que Curren$y a jugé bon de la reprendre pour son morceau justement intitulé “Star Power”

Morceau : “Cha Cha” – D.R.A.M

Sample : “Invincibility Theme” de Koji Kondo

Jeu d’origine : Super Mario World (1990)

Le thème de l’étoile est d’ailleurs tellement culte qu’il a été remixé plusieurs fois dans différents mondes de la série Mario. A son tour, c’est l’excentrique D.R.A.M qui a repris la mélodie à sa sauce dans sa très célèbre “Cha Cha”. Bien plus difficile à déceler au premier abord, si l’on tend l’oreille, le doute n’est plus permis quant à l’inspiration utilisée.

Morceau : “Run/Running” – Lil Yachty

Sample : “Title Theme” de Koji Kondo

Jeu d’origine : Super Mario 64 (1996)

Super Mario 64, c’est le jeu de la transition pour Mario, celui qui l’a fait basculé avec brio dans l’ère moderne de la 3D. Mais loin d’être un exploit individuel, c’est également ce jeu qui servira de modèle à la concurrence pour adopter à leur tour cette révolution technique. Quand on sait ô combien de jeu se sont lamentablement plantés dans le virage, on ne peut que saluer la prouesse. Si le jeu s’est illustré au travers son immersion, son orchestration a également fait des merveilles à l’époque. En témoigne le fabuleux thème de sélection des fichiers qui n’a pas manqué d’inspirer Lil Yachty aka le King of The Youth pour son morceau “Run/Running”. Un rap autotuné sur le thème de Mario ? C’est cadeau.

Morceau : “Pretty Boy Prayer” (Interlude) – Lil B

Sample : “Fishing Hole” de  Toru Minegishi, Asuka Ota et Koji Kondo

Jeu d’origine : The Legend of Zelda: Twilight Princess

L’autre porte-étendard de Nintendo, c’est évidemment Link de la série The Legend of Zelda. Une nouvelle fois né de l’esprit fantasque de Shigeru Miyamoto, le héros à la tunique verte a également marqué l’Histoire des jeux-vidéo de par les aventures épiques qu’il proposait, mais aussi par ses musiques toujours magnifiques et également composées pour la plupart par Koji Kondo. Étrangement, et contrairement à son homologue à la casquette rouge, ce n’est pas son thème principal qui a été samplé, mais le thème de la pêche de The Legend of Zelda: Twilight Princess, l’épisode Wii sorti en 2006. Une boucle apaisante de piano reprise telle qu’elle par Lil B, dans son interlude, “Pretty Boy Prayer”.

Morceau : “Guala” G-Eazy & Carnage Feat. THIRTYRACK

Sample : “Navi’s Voice” 

Jeu d’origine : The Legend of Zelda : Ocarina of Time (1997)

Il y a des bruitages dans les jeux-vidéo qui restent en mémoire…. Tant ils sont insupportables. Si vous avez joué ne serait-ce que quelques heures au premier épisode de Zelda en 3D, vous vous êtes forcément déjà arrachés les cheveux en attendant Navi, la fée-guide de Link, l’appeler à tout bout de champ pour toutes sortes de raisons aussi futiles fussent-elles. Hey, listen, hey listen, hey listen, G-Eazy  & Carnage ont eu la géniale idée de demander à la fée de faire les backs de son morceaux. Mais arrêtons de blâmer la pauvre fée, tant ce premier Zelda sorti sur Nintendo 64 reste pour beaucoup de joueurs, l’épisode le plus aimé de la série.  Et puis ne nous mentons pas, Navi qui fait du rap, ça marche plutôt bien

Morceau : “Human Video Game” – DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince (1988)

Sample : “Donkey Kong (Intro)” de Shigeru Miyamoto 

Jeu d’origine : Donkey Kong – Arcade Version (1981)

Donkey Kong est le premier antagoniste bien identifié des jeux-vidéo. Un gros gorille inspiré de King Kong. Son jeu est également le premier dans lequel apparaît Mario. Seule différence, il s’appelait à l’époque Jumpman (vous aurez compris pourquoi) et était charpentier. Le héros naissant devait alors gravir des structures métalliques pour arriver au sommet du building et sauver la princesse Pauline kidnappée. Au début de chaque partie, une petite mélodie retentissait pour nous lancer dans notre traque au gorille. C’est celle-ci qu’ont repris les pionniers DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince dans “Human Video Game”, un morceau qui relate la hype autour de l’émergence des jeux-vidéo dans les années 80.  Ah, et Donkey Kong est aussi le jeu-vidéo préféré d’Eminem, et ça, c’est cool.

Morceau : “Eat Your Vegetables” – Childish Gambino

Sample : “Underwater Theme” de David Wise

Jeu d’origine : Donkey Kong Country (1994)

Mascotte oblige, les aventures de Donkey Kong ont vite été déclinées sur toutes les machines Nintendo. Avant d’opter pour un passage à la 3D, DK a eu droit à ses aventures en deux dimensions : les premiers épisodes de sa série Donkey Kong Country sortis sur Super Nintendo. Encore une fois, les thèmes sont mémorables, même si moins connus du grand public que les musiques originales des jeux précédemment évoqués. Connu pour ses expérimentations et innovations musicales à chacun de ses projets, Chidish Gambino reprenait la mélodie du monde aquatique du premier volet des aventures du roi de la jungle.

Morceau : “6 God” – Drake

Sample : “Haunted Chase” de David Wise

Jeu d’origine : Donkey Kong Country 2 (1995)

Ah les mines et les courses-poursuites dans les jeux-vidéo. Prononcez même le mot “mine” devant un joueur des années 90 et il y a de forte chance que celui-ci détale en courant en se remémorant ses pires cauchemars devant une console (après les niveaux aquatiques). Souvent oppressants, et à contrario, nécessitant la plupart du temps du calme et du doigté dans la gestion des sauts et de l’élan, vos nerfs seront mis à rude épreuve dans ces phases de gameplay. Et ce n’est pas la musique composée par David Wise pour illustrer le niveau en question de Donkey Kong Country qui vous aidera à vous concentrer. Mais bon, pourquoi s’en plaindre quand Drake arrive à en tirer un banger explosif ? Un énième morceau qui prouve qu’entre Nintendo et le rap, la partie est loin d’être terminée.

Source : Genius / WhoSampled

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *