Suivez-nous

Musique

“UMLA” : la petite histoire d’une cover si charismatique

Publié

le

alpha wann umla

Deux ans après la sortie d’UMLA d’Alpha Wann, on s’est penché sur la superbe cover de Raegular. 

UMLA d’Alpha Wann souffle sa deuxième bougie. Et alors que le projet est devenu l’un des piliers rap de la dernière décennie, il est également important de mettre en exergue l’exceptionnel travail réalisé par Raegular pour la pochette de l’album. Le graphiste, proche de L’Entourage, qui a travaillé régulièrement avec Nekfeu, Lomepal et Alpha Wann sur ses précédents projets, a été invité de nouveau pour réaliser la cover de Une main lave l’autre. En découle un artwork aux couleurs vives et éclatantes, qui resplendissent la direction artistique maintenue par le rappeur dans son projet.

En outre, Alpha Wann cache son visage à l’aide de ses mains, pour faire écho au nom du projet. On devine seulement ses traits, tandis que son visage dégouline d’eau. Les couleurs sont sublimes : un dégradé pastel bleu jusqu’à un jaune foncé traverse la pochette de haut en bas. Le tee-shirt rouge de l’artiste fait ressortir la couleur de sa peau. Enfin, le léger “UMLA”, greffé en haut à gauche de la pochette en jaune clair apporte une touche de fraîcheur.

300 photos réalisées pour UMLA

La direction artistique de la pochette était initialement conduite par un Alpha Wann de dos. Mais : A$AP Ferg et sa mixtape Still Striving ont devancé l’idée du tandem. «C’était notre idée de départ, le concept était limite validé… Puis Ferg a sorti sa mixtape et on a dû partir sur autre chose», raconte Raegular à L’Abcdr du son. D’ailleurs, parmi tous les shoot promotionnels qui accompagnent l’artwork, l’un d’entre eux reprend les codes de la mixtape, avec un Alpha Wann de dos, sous un profil similaire. Toutefois, il fallait converser ce même esthétisme sous un autre concept.

Est ainsi venue l’idée d’un shooting devant un coucher de soleil. «J’ai organisé un shooting chez mes beaux-parents en été, je savais qu’on allait avoir des couchers de soleil de fou. À peu près trois cents photos ont été faites. Douze ou treize sont ressorties», reprend l’artiste. Sur toutes les photos conservées, jamais le visage d’Alpha Wann d’apparaît clairement. On le retrouve de dos, ou alors flouté à travers de l’eau. L’intégralité du shooting met en avant des couleurs très vives, qui permettent de déceler l’attitude forte incorporée dans UMLA. Bref, un somptueux travail.

Dans le reste de l’actualité, Alpha Wann lance 2020 avec deux extraits inédits

 

Voir cette publication sur Instagram

 

UMLA : 21.09.18 @alphawann 📸 @raegular

Une publication partagée par Samuel Lamidey (@raegular) le

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA