Suivez-nous

Musique

Le Yams Day dégénère, Tekashi 69 soupçonné

Publié

le

Le Yams Day interrompu en raison de bagarres et d'une possible fusillade

Le concert en hommage à A$AP Yams a tourné au cauchemar après de terribles incidents.

Hier soir, le public de l’A$AP Mob s’est joint à une foule de vedettes du rap au New York Expo Center du Bronx pour le Yams Day, un festival hip-hop destiné à rendre hommage à la vie de A$AP Yams, fondateur du collectif et véritable visionnaire artistique décédé d’une overdose d’opiacés le 18 janvier 2015, soit il y a tout juste deux ans.

Tout avait si bien commencé…

Qui aurait imaginé de tels événements à l’heure d’une commémoration ? Alors que la soirée mettait à l’honneur certains des meilleurs artistes hip-hop contemporains, la soirée a pris un tournure désastreuse vers 22 h 30 en raison d’une bagarre qui aurait éclaté en coulisses.

Avant que la mêlée n’ait lieu, les rappeurs G Perico, Aston Matthews, Retch et Da$h sont montés sur scène comme prévu, hypnotisant le public pendant que la fumée remplissait l’air et que les images de Yams scintillaient à l’arrière-plan. Puis, pour le plus grand plaisir de tous, NAV est arrivé et a joué certains de ses meilleurs titres à ce jour, terminant avec son track en collaboration avec Lil Uzi Vert, “Wanted You”. Même pas une minute après sa sortie, A$AP Rocky se précipite à son tour sur scène contre toute attente puisqu’il devait chanter beaucoup plus tard dans la soirée. Au cours d’un moment émouvant, Rocky s’est targué d’un discours émouvant, pointant du doigt l’impact d’ A$AP Yams sur le hip-hop et les gens de la culture.

“[A$AP Yams] a changé la culture en quelques années, tu vois ce que je veux dire ? Il représente tous les connards brûlés, tous les drogués, tous les petits renois qui ne savent pas ce qu’ils veulent être, mais ils savent qu’ils ont quelque chose. C’est le rêve qu’on a fait avec Yams, tu vois ce que je veux dire ? Je vais vous le dire comme ça. La culture, c’est au-delà des frontières, des couleurs et de tout le reste. C’est au-delà de l’ethnicité et de la nationalité. L’inspiration est l’inspiration. Je veux que tu nous vois comme les Black Steve Jobs ou un truc du genre. Nous voulons innover et repousser les limites.”

Rocky, en bon maître de cérémonie et chef d’orchestre, a accueilli sur scène des rappeurs comme Lil Yachty, venu interpréter ses plus grands succès des deux dernières années. Après quoi, le rappeur d’Atlanta a laissé sa place à PnB Rock puis à Ski Mask the Slump God, plongeant la foule dans une frénésie hors du commun. La soirée s’est poursuivie en douceur avec Playboi Carti qui a fait vibrer la foule avec “Magnolia” et d’autres de ses tubes de 2017, tandis que que le DJ de TDE, Derek Ali était aux platines tout au long de la soirée. Bref, tout avait si bien commencé. La soirée aurait pu se poursuivre dans cet élan, mais le destin en a décidé autrement.

quand soudain…

La musique s’est arrêtée brusquement. C’est à ce moment-là que A$ap Rocky s’est saisi du micro pour demander au public de quitter les lieux. Alors que les fans réunis sur scène ne semblaient pas tenir compte de ses indications, un membre de l’équipe hurle au rappeur de revenir immédiatement, car il y aurait des “problèmes de sécurité” à l’arrière.

… la soirée tourne au cauchemar

A$AP Rocky se précipite alors en coulisse et scande : “Arrêtez tout, c’est censé être le Yams Day !” Peu de temps après, la foule amassée dans la fosse commence à s’élancer vers les sorties lorsqu’une bagarre éclate entre un groupe de personnes sur le côté de la scène. Ce règlement de compte aurait à priori impliqué le rappeur 6ix9ine. La vidéo de l’incident montre en effet un groupe d’hommes en train de se battre violemment. Cet extrait n’est néanmoins pas assez clair pour pouvoir affirmer la présence de Tekashi. Une fois la bagarre déclenchée, de nombreuses personnes à l’intérieur du New York Expo Center ont cru que les détonations entendues étaient des coups de feu. Il n’en est rien selon la police de New York.

À LIRE
Desiigner veut se barrer de son label G.O.O.D. Music, le plus vite possible

Les fausses rumeurs envahissent la toile

La nouvelle de ces échauffourées s’est évidemment rapidement répandue sur les réseaux sociaux, comme à chaque événements de ce type. En effet, les fans présents sur place n’ont pas tardé à partager des récits variés et parfois bancales sur ce qu’ils ont vu ou cru voir. Selon les rumeurs, les causes de l’interruption du spectacle seraient les coups de feu tirés sur 6ix9ine, avant que celui-ci ne soit poignardé et tué. Des faits que le rappeur a bien évidemment réfuté via une vidéo Instagram alors qu’il était en train de fuir la scène. “On ne verra jamais une vidéo de moi en train de me faire frapper”, légendait-il sur la vidéo désormais supprimée. 6ix9ine a ensuite lancé une vidéo en direct pour s’expliquer :

“Pour tous ceux qui mettent mon nom dans le drame du Yams Day, cela n’a rien à voir avec moi. Je vais parfaitement bien. Ça n’ a rien à voir avec moi. C’est dingue, tu vois ce que je veux dire, la haine qui règne dans ce monde. Yams ne méritait pas ça. C’était un événement caritatif, tu vois ce que je veux dire, pour la famille de Yams. Ça n’ a rien à voir avec moi… Je ne me suis pas battu. Mes cheveux sont encore lacés. Je n’ai eu aucune altercation… Tu peux voir mon visage. On ne m’ a pas tiré dessus, ni poignardé. Arrêtez d’inventer des histoires…”

Il a également indiqué que A$AP Rocky lui avait parlé après l’événement alors interrompu :

“J’ai tellement de respect pour le A$AP Mob”, a déclaré le rappeur. Rocky et moi avons parlé et ce n’était que de l’amour, tu vois ce que je veux dire ? Repose en paix A$AP Yams et la haine doit cesser. Ce monde est pleine de haine… Il ne s’agit pas de Tekashi 6ix9ine.”

https://www.instagram.com/p/BeHk5Mrggjo/?utm_source=ig_embed&utm_campaign=embed_legacy

Afin d’éviter la propagation des rumeurs, laissons l’enquête éclaircir la triste tournure de la soirée. En attendant d’en savoir plus sur ce qui s’est réellement passé. Triste Yams Day pour un artiste disparu qui doit probablement se retourner dans sa tombe.

 

À voir aussi :