Suivez-nous

Musique

L’album de Pop Smoke est sorti, et la cover n’est pas de Virgil Abloh

Publié

le

pop smoke

L’album posthume de Pop Smoke, Shoot for the Stars, Aim for the Moon, a été dévoilé. Une fresque complète d’un artiste à l’ascension brisée. 

19 morceaux suffiront à regretter ardemment que Pop Smoke ne puisse pas explorer avec plus d’intensité son oeuvre. Décédé tragiquement en février, l’artiste new-yorkais était en pleine construction d’un univers d’une maîtrise exceptionnelle. Nouvel étendard d’une drill frappée de l’ambiance de Brooklyn, Pop Smoke a impulsé un nouveau souffle au rap américain, par son aisance artistique et sa voix éreintée si particulière.

Shoot for the Stars, Aim for the Moon sera donc la dernière pièce de l’une des discographies les plus intéressantes de cette nouvelle décennie. Dans un album posthume, difficile d’appréhender les choix qu’auraient fait l’artiste, d’écarter certains morceaux, ou bien de compléter le puzzle avec de nouveaux éléments. On retiendra la multitude de collaborations éclectiques : Quavo, Future, 50 Cent, Roddy Ricch ou encore Karol G. Un projet impactant, déjà salué par la critique, mais évidemment teinté d’une profonde tristesse.

Et aussi : 50 cent publie 50 pochettes de fans meilleures que celle de Virgil Abloh

Virgil Abloh écarté pour la cover de Pop Smoke

Aussi, et finalement, Virgil Abloh a été écarté dans la réalisation de la cover de cet album posthume. Après sa première pochette vivement critiquée et refusée par les fans, le fondateur d’Off-White s’est retrouvé sur un terrain glissant qui l’a mené jusqu’aux accusations de plagiat de l’artiste conceptuel Ryder Ripps, qui avait déjà collaboré avec le label Victor Victor avant ça.

Par conséquent, c’est ce même artiste qui s’est chargé de la cover officielle, beaucoup plus sobre et épurée. On y retrouve la métaphore de la rose chromée imaginée par Ryder Ripps. «Rassemblons-nous autour de cette merveilleuse collection de chansons, célébrons la vie et soyons reconnaissants pour chaque souffle que nous prenons ici sur Terre», a reconnu l’artiste.

Dans le reste de l’actualité, PNL et Netflix : ce qu’on rêvait pour la collaboration

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *