Suivez-nous

Musique

Benjamin Epps explique sa punchline sur SCH, Naps et Jul : «Je ne les écoute pas»

Publié

le

benjamin epps sch jul

Dans son dernier projet, Benjamin Epps a glissé une petite pique à SCH, Naps et Jul. Quelques jours plus tard, l’artiste s’est expliqué. Et il assume. 

Qu’il en soit ainsi : Benjamin Epps a bien l’intention d’assumer sa punchline publiée dans son dernier morceau « Vous n’êtes pas contents ? C’est pareil ». Un titre scindé en deux parties, où dans la seconde, et sur une production angoissante, l’artiste vient piquer SCH, Naps et Jul, sur fond de référence à Booba : «Les rappeurs sont déclassés par SCH, Jul et Naps». Après avoir précisé qu’il ne s’agissait pas d’un clash à Konbini, mais plutôt d’une manière de mettre en valeur la puissance du rap marseillais, le rappeur a livré une réponse bien moins démagogue à XXLauMic

Aussi : Orelsan se souvient de sa réaction au couplet de Damso dans “Rêves bizarres”

Publicité

Benjamin Epps : «Je n’hésiterais jamais à dire le nom de quelqu’un et à assumer»

«Ces mecs-là, je ne les écoute pas, leur musique ne me parle pas, explique l’artiste. Pour être tout à fait franc, je n’aime pas trop ce qu’ils font. Quand tu allumes la radio en France, ce sont ces mecs là que tu entends. Quand tu allumes la télé, ce sont ces mecs là que tu vois et que tu entends. Donc à la toute fin, c’est eux qui font l’actualité, c’est eux qui font les plus grosses ventes et c’est eux qui ont le terrain». Une manière pour Benjamin Epps de constater en effet le volume des rappeurs marseillais, en précisant ne pas non plus être un grand fan des trois rappeurs. 

Aussi : Vald parle de son feat avec Orelsan : «Il nous a donné trop de respect»

Pour ce qu’il s’agit du drop-name, l’artiste, encore une fois, assume. «Je n’hésiterais jamais à dire le nom de quelqu’un et à assumer, à aller au clash, reprend-t-il. Je ne suis pas dans ce truc pour me faire des amis, je ne suis pas dans ce truc pour me faire des ennemis, mais si les gens veulent des problèmes je leur dis : « Pas de problème »». Une référence à son morceau « Goom », publié au sein de son dernier projet, Fantôme avec chauffeur. Une punchline qui semble finalement illustrer sa mentalité au sein du rap français.

Aussi : Sinik s’en prend vivement à Angèle : «Rien à foutre de tes chansons»

Publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par XXLAuMic (@xxlaumic)

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *