Suivez-nous

Musique

Bigflo & Oli : leurs deux demandes improbables pour leur loge en festival

Publié

le

bigflo oli festival

Bigflo & Oli ont confié les deux demandes particulières qu’ils adressent aux festivals. Et ça leur ressemble terriblement. 

Bigflo & Oli font partie des grands gagnants de l’été 2023 : programmés un petit peu partout à travers la France et les pays francophones, les deux frangins dynamisent leur tournée dédiée à leur projet Les autres c’est nous. Interrogés par Le Matin, un média suisse, à l’occasion de leur passage au Paléo Festival, ils ont révélé les demandes particulières qu’ils transmettent à chacun de leur passage. La première a interpellé le journaliste, surpris pas des photomontages de Diego Maradona scotchés au mur.

«C’est un petit jeu qu’on a, rigole Bigflo. Dans la liste des choses qu’on demande, il y a une photo de Maradona. Et là, je t’avoue qu’ils se sont chauffés». Et à son frère de poursuivre : «Comme on n’est pas très fun, on ne boit pas d’alcool, on ne fume pas, on ne demande rien de fou, on s’est permis de faire cette blague». Une demande amusante, et une autre, donc : «Je demande toujours un paquet de Pokémon», rigole Bigflo.

Publicité

Bigflo et Oli : des demandes plutôt simples

Le rappeur espère probablement y trouver des cartes rares, mais finit par les offrir à leurs jeunes fans. «Ici, ils ont vraiment joué le jeu, poursuit-il. La fête est différente selon comment le festival se donne. S’ils se sont fait chier à faire tous ces photomontages marrants, c’est qu’ils se sentent impliqués et qu’ils nous aiment bien». Et en même temps, le spectre de Pokémon ou de Maradona n’est jamais très loin des deux frères, qui s’étaient d’ailleurs confiés sur le rapport des Français à l’Argentine depuis la Coupe du monde.

Finalement, si elles sont originales, les demandes de Bigflo et Oli, qui ont raconté leur rencontre avec Drake, ne sont pas particulièrement extravagantes. En tout cas, beaucoup moins que celles de très grosses star américaines, connues pour leur exigences invraisemblables, comme Mariah Carey, par exemple, qui avait réclamé 20 chatons blancs et 100 colombes à l’une de ses performances. Ou encore le groupe Van Halen, qui souhaitait des M&M’s dans leur loge, mais sans les friandises de couleur marron sous peine d’annulation.

Aussi : Bigflo & Oli n’en peuvent plus de leurs noms : «C’est l’un des pires noms de l’histoire de la musique»

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *