Suivez-nous

Musique

Bigflo & Oli n’en peuvent plus de leurs noms : «C’est l’un des pires noms de l’histoire de la musique»

Publié

le

Bigflo & Oli parlent de leurs carrières solo : «On a des goûts assez différents»

Avec du recul et malgré son succès colossal, Bigflo et Oli ne sont plus vraiment fans de leur nom de duo. 

«C’est à chier, résume Bigflo. Bigflo & Oli, c’est l’un des pires noms de l’histoire de la musique». L’aîné du tandem toulousain avait apparemment des choses à avouer lorsqu’il a été invité à s’exprimer sur le nom de son duo dans l’émission Small Talk. Les deux rappeurs, dont le parcours a commencé il y a plus d’une décennie désormais, n’assument plus vraiment un nom qui a un peu mal vieilli.

«Bigflo & Oli, il y a beaucoup de choses qui ne marchent pas, rigole Flo. C’est long, il y a un côté un peu italien, un peu pizzeria. “Bigflo”, c’est ringard à mort. Mon blaze est ringard. Le “et” au milieu, il y a un côté cabaret. Donc je n’aime pas du tout le nom Bigflo & Oli, sincèrement». Et en effet, le grand frère a peut-être choisi un pseudonyme devenu un peu kitch, au contraire de son cadet.

Publicité

Aussi : Oli possède un feat légendaire du rap français que personne n’a jamais écouté

Bigflo : «On ne peut pas oublier que c’est deux frères»

«Oli ça va, parce que je m’appelle Olivio, sourit-il. Je trouve, si je pense de manière un peu philosophique, que comme j’essaye d’être vraiment moi-même en tant qu’artiste, Oli, ça reste presque mon prénom». Et de rassurer sur le nom de son frère, qu’il juge symbolique, au-delà de l’aspect “ringard” : «Il a réussi à dépasser ses complexes en choisissant d’être grand. D’être big. Et du coup je suis content qu’il ait encore gardé ça».

Pourtant, Bigflo n’a pas manqué d’essayer d’autres noms. Au-delà de la rumeur La Voix, qu’il semble avoir avoué à demi-mot, l’artiste s’est créé une nouvelle identité récemment, avec un nom peut-être plus moderne. Mais les deux frères n’y voient pas non plus que des défauts : «Ce qui est bien dans le nom Bigflo & Oli, c’est que, quand on le voit, il y a le “et” au milieu. On voit les deux entités». Et de conclure : «On ne peut pas oublier que c’est deux frères. Et nous, on ne peut pas oublier que c’est le truc avec mon frère, et que ce n’est pas à moi».

Dans le reste de l’actualité, Bigflo se confie sur ses complexes physiques : «Toutes les meufs que j’ai eues ne m’ont jamais vraiment dit “Tu es beau”»

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *