Suivez-nous

Musique

Booba : « Damso nous a traités de salope alors qu’on l’a aidé »

Publié

le

Booba : « Damso nous a traités de salope alors qu'on l'a aidé »

En interview sur Brut, Booba s’est exprimé sur une multitude de sujets, de sa carrière à l’inévitable octogone, en passant par l’historique de son beef avec Damso. 

« Il n’y aura pas de fusillade avec Damso », temporise le Duc. Alors qu’il lui promet la guerre dans son dernier morceau “Glaive”Booba est revenu sur son récent clash avec l’artiste bruxellois, anciennement signé sur son label. Il précise que son “antagoniste” est « trop gentil » et que jamais les choses ne tourneront mal avec lui (en référence à la dernière fusillade, qu’il pense organisée par l’un de ses innombrables ennemis).

Entre Booba, Damso et… Nekfeu

« Il nous a traités de salope alors qu’on l’a aidé, on a construit sa carrière » relève Booba. « Sans lui enlever tout le talent qu’il a, c’est aussi grâce à son talent, mais on l’a vraiment aidé, on a kiffé l’artiste. On a beaucoup bossé sur son projet, on l’a partagé. Et à la fin de son contrat, il traite les maisons de disque de salopes. » Une référence au morceau “Tricheur” de Damso en collaboration avec Nekfeu où il raconte que « Les maisons de disques sont des salopes, c’pour ça qu’elles font des avances ».

À LIRE
Sur les réseaux, Nekfeu remporte le tournoi des rappeurs

On y voit donc un peu plus clair dans cette histoire de beefBooba n’apprécierait pas que son ancien poulain parsème ses morceaux de quelques pics ambiguës. Et pour le coup, hormis 92i, Damso n’a jamais connu la moindre signature, la punchline est donc plutôt explicite. Contrairement aux autres clashs de Booba, souvent animés par des tensions directes, des messages sauvages envoyés par ses confrères, Damso reste plutôt silencieux.

Pour rappel, le Duc n’avait pas apprécié ne pas pouvoir intervenir suffisamment dans le processus créatif de Lithopédion, jugeant certains morceaux mauvais, ou trouvant l’album en manque de single clé. Aussi, un court-métrage tourné par le Bruxellois avec Joey Starr, historique ennemi de Booba, semble avoir pesé dans la balance.