Suivez-nous

Musique

Comme si Niska n’avait pas le droit d’écouter Kaaris…

Publié

le

kaaris niska
@alexducarel

Vendredi, minuit, les réseaux sociaux se sont amusés d’une capture d’écran de Niska en pleine écoute du nouveau single de Kaaris. Et alors ? 

Il est un tout petit peu plus de minuit, ce jeudi soir. Les plate-formes streaming se mettent à jour et intègrent à leur catalogue les nouvelles sorties hebdomadaires. Parmi elles, un certain “Nouveaux riches” de Leto, en compagnie de Niska. Sur Snapchat, ce dernier va d’ailleurs en faire la promotion : «Nouveaux riches on t’a dit», s’amuse-t-il. Mais un détail attire l’oeil : sur sa capture d’écran, ce n’est pas sa nouvelle collaboration avec Leto qui s’affiche, mais le nouveau single de Kaaris, “NRV”. De quoi, évidemment, secouer une toile toujours plus avide de mettre de l’huile sur le feu entre les relations qui lient Booba et ses pairs.

Kaaris : «Quand je balance des titres, ils écoutent et ils kiffent en scred»

Si l’information n’a rien d’intéressante en elle-même, c’est surtout les réactions qui interrogent quant à la mentalité du rap français. Cette réalité est même inquiétante et cristallise toute la toxicité d’une géopolitique du rap oppressante. Après tout, Niska a-t-il déjà critiqué Kaaris ? Jamais, mais son amitié avec Booba laisse supposer qu’un probable rapprochement entre les deux artistes brouilleraient leur relation. Pire : l’appréhension des internautes quant à des représailles de Booba à chaque fois qu’un des artistes avec qui il a collaboré s’approche timidement d’un de ses ennemis bâtit une sorte de paranoïa constante, qui renforce l’atmosphère nauséabonde du rap français.

Mais après tout, il n’y a pas de fumée sans feu : Booba a déjà prouvé à maintes reprises, qu’il était très vite capable de s’en prendre à untel ou untel pour des broutilles. On se rappelle notamment du léger pic envoyé à Nekfeu, après sa collaboration avec Damso, dans laquelle le Bruxellois semblait attaquer son ancien label, le 92i. Booba a toujours revendiqué la politique du «les amis de mes ennemis sont mes ennemis». Toutefois, penser qu’un artiste aussi prestant que Niska doive rendre des comptes à Booba sur ses écoutes relève du grand n’importe quoi.

En plus, même si personne ne le clame, évidemment, tous les rappeurs s’écoutent entre eux. Et certainement que Booba a été l’un des premiers à s’intéresser au nouveau titre de Kaaris, ne serait-ce que par curiosité artistique. «Je sais que, quand je balance des titres, ils écoutent et ils kiffent en scred», avouait Kaaris sur Planète Rap lors de la promotion de son album Dozo. Le terrible constat serait plutôt que ces relations toxiques nous priveront de probables géniales collaborations : certains featurings n’auront jamais lieu, par simple jeu d’alliances, exacerbé par les réseaux sociaux. Et ça, c’est triste.

Dans le reste de l’actualité, après la vidéo de Greg Guillotin, l’explosion de JNR

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *