Suivez-nous

Musique

Dans le monologue “Perspective”, Eminem parle du racisme dans l’industrie musicale

Publié

le

eminem "perspective"

Sur le nouvel album de Royce Da 5’9″, Eminem s’est confié sur un court interlude de deux minutes, évoquant le racisme quel qu’il soit, dans l’industrie musicale.

«Rien n’a réuni plus de races et de personnes de tous horizons que le hip-hop», raconte Eminem. Sur le nouvel album de Royce Da 5’9″, Eminem ne compte pas parmi les collaborations. Toutefois, l’artiste s’est glissé sur le skit “Perspective”, dans lequel il évoque le racisme dans l’industrie musicale.

«Maintenant, vous avez des petits blancs qui grandissent avec des idoles noires, et vous avez des enfants noirs qui grandissent avec des idoles blanches», commente-t-il. Plus qu’un constat autour de la musique hip-hop, Eminem va plus loin en développant sur les autres styles musicaux.

«Je peux comprendre la frustration de voir que presque toutes les formes de musique ont été créées par des Noirs, précise-t-il. Donc, vous avez Chuck Berry, vous avez Rosetta Tharpe. Puis le rock n’ roll commence à attirer l’attention, et Elvis arrive. Et les gens se disent : “Oh mon Dieu, je n’ai jamais vu ça avant”. Vous l’avez déjà vu, mais vous n’avez peut-être pas vu une personne blanche le faire à ce niveau.»

«Les Noirs pensent qu’Eminem essaie de jouer les Noirs»

L’artiste évoque également la non-représentation des Noirs dans la culture populaire, dans les années 60, 70 ou 80. «Je regarde la télévision et personne ne me ressemble, c’est très stéréotypé. Je regarde des putains de jouets et tout est blanc. Les putains de figurines sont toutes blanches. Les putains de super-héros sont tous blancs.» Et d’ajouter : «Je ne sais pas comment je pourrais grandir sans avoir de la rancune.»

Ce message d’unité et de paix, Eminem le traduit avec force. Étant blanc et ayant réussi dans une culture hip-hop majoritairement noire, il a longuement été sous le feu des critiques. Jusqu’à récemment, où Nick Cannon tentait de justifier le succès d’Eminem par le racisme. «Nous parlons tout le temps de la difficulté que cela représente, du fait qu’il est blanc et qu’il aime le hip-hop, et que les Noirs pensent qu’il essaie de jouer les Noirs», explique Royce à propos de l’interlude.

Il poursuit : «Ils le battaient tout le temps, ils lui sautaient dessus. Il ne pouvait pas comprendre pourquoi… J’ai l’impression que Dieu l’a mis dans ma vie pour m’apprendre que ce n’est pas cool de généraliser. Parce que sans Marshall Mathers, je ne pense pas que j’aimerais les Blancs, et d’un autre côté, sans Proof, je ne pense pas qu’il aurait aimé les Noirs.»

Pour Genius, l’artiste a évoqué ce skit, qui découle d’une conversation téléphonique entre lui et Eminem. «Je pense que le point principal qu’il a fait valoir est que le hip-hop rassemble les gens. Et je suis d’accord à 100 %. Je pense juste que nous ne l’utilisons pas autant que nous le pourrions.»

Dans le reste de l’actualité, dix-sept ans après avoir obtenu une statuette pour son morceau “Lose Yourself”, Eminem a fait une apparition plus que remarquée aux Oscars 2020. Les vérités derrière ce show. 

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *