Suivez-nous

Musique

En ventes, Vald souffre face aux gros, Nekfeu, PNL et Ninho

Publié

le

En ventes, Vald souffre face aux gros, Nekfeu, PNL et Ninho

Malgré un bon démarrage, Vald peine à suivre le rythme imposé par les autres poids lourds du rap français en deuxième semaine. Décryptage.

Dans ce vaste jeu qu’est le rap français, les chiffres restent l’un des révélateurs de la puissance commerciale d’un artiste. Mais là où les analyses s’arrêtent souvent à la première semaine, un décryptage de la seconde s’avère tout aussi pertinent. En effet, dénuée de toute offre de merchandising et de boost de hype, elle permet de confronter les forces en présence de chaque artiste.

Vald, “juste” disque d’or (sérieusement ?)

Pour sa seconde semaine dans les charts, Vald a amassé 13 107 ventes supplémentaires, s’adjugeant un disque d’or avec 54 901 ventes au total. Une performance spectaculaire, évidemment, mais si loin des autres mastodontes commerciaux de l’année. Après deux semaines, Nekfeu (106 013 ventes) et PNL (148 163) étaient déjà disques de platine. Ninho, quant à lui, dépassait largement le disque d’or, avec 79 584 exemplaires écoulés.

Ces chiffres démontrent le cap qu’il reste à franchir pour Vald, devenu un poids lourd du rap français, sans pour autant entrer dans le cercle très fermé des albums à potentiel “diamant”. Ils montrent également quelques petites failles dans une promotion pourtant bien rodée. La première semaine de Vald est dopée par les pré-ventes de l’opus, où déjà 12 000 exemplaires étaient épuisés, après les quatre éditions programmées sur son site. Mais à la fin de cette first-week, la promo s’essouffle.

La différence avec Xeu réside dans le déploiement d’un single moindre, “Journal perso 2”, encore seul titre clippé de l’opus, qui cherche plus à marquer l’esthétique et l’identité de l’album qu’à faire écouler des disques. Une réflexion louable, mais toujours pas rattrapée par l’envoi en single d’un autre éventuel morceau, comme “Dernier retrait” ou “Keskivonfer”, capable de défendre l’opus en radio, et au long terme. Il faut dire que le contraste avec “Désaccordé” est évident, mais Vald n’est pas retombé dans le piège de re-forcer le tube. C’est, encore une fois, louable.

À LIRE
Avec ses quatre versions, Vald est passé à côté de quelque chose

La pertinence du long terme

Car le long terme, c’est désormais le fer de lance des artistes, là où se joue la plupart des certifications, la valeur ajoutée d’un album glissant dans la rubrique “classique commercial”. Ninho avait parsemé son opus de puissants singles, portant encore aujourd’hui son album dans les classements de ventes hebdomadaire : “Maman ne le sait pas”, “La vie qu’on mène” et désormais “Putana”. Nekfeu avait établi toute une promotion étalée sur un mois entier, commençant par un film, jusqu’à la version physique et un nouvel album.

Enfin, si PNL avait pu compter sur une première semaine historique, l’album avait également eu du mal à se défendre au long terme. Dès la deuxième semaine, les ventes de Deux frères avaient été divisées par trois. L’exclusivité des morceaux ajoutés en aval pour Apple avait limité leur impact commercial. Depuis, l’opus s’est fait rattraper par Destin dans les ventes hebdomadaires, puis dépassé par Nekfeu dans le cumul des ventes.

À voir quelle stratégie déploiera Vald pour ces prochaines semaines, fatidiques. Mais l’artiste, roi de la communication et de la promotion, a certainement prévu le coup.

Advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *