Suivez-nous

Musique

Damso, Dinos, SCH : ils vont faire la fin d’année du rap français

Publié

le

État des lieux du rap français : à qui appartient la fin de l’année ?

Projets déjà annoncés, autres en stand-by ou retours attendus : Interlude propose un état des lieux du rap français sur cette fin d’année 2019.

Certains ont annoncé, d’autres ont parlé. Certains ont teasé, d’autres se sont tus. En cette fin d’année, plusieurs artistes vont devoir hisser leur niveau de jeu pour taquiner la hiérarchie déjà bien huilée des meilleurs projets de 2019. Et si ces dernières semaines s’avèrent déjà chargées en albums programmés, quelques surprises pourraient bien se glisser.

SCH, taillé pour la gloire

Il a longtemps fait parti de la rubrique “spéculations” avant de prendre les devants : SCH sera bien sur le ring en cette fin d’année. Précisément le 29 novembre, soit un peu plus d’un an après son incroyable JVLIVS. Exit un tome 2 longtemps miroité, et place à un opus taillé pour la gloire : Rooftop.

Accompagné par la fine crème des hitmakers 2019, Gims, Ninho, Soolking et Heuss L’enfoiré, SCH a, semble-t-il, une soudaine envie de montrer les crocs dans les tops ventes. Derrière une cover parfaite et une esthétique millimétrée l’artiste renferme un bien ambitieux opus, déjà porté par l’incroyable “R.A.C.” et l’épatant “Ça ira“. La fin d’année lui appartient.

Damso, et si on arrêtait de parler grec ?

Une seule personne sur terre semble capable de dire si Damso sortira son QALF avant le 31 décembre : Damso, lui-même. En tout cas, le Bruxellois a parlé. Peut-être même un peu trop, promettant à son public une sortie en 2019. Et depuis : plus rien, excepté un récit d’alphabet grec sur Instagram qui prend la forme d’une aléatoire barre de téléchargement.

QALF revêt également des questions de format : là où le projet n’était qu’une simple mixtape initiale, la couleur d’un album clinquant, un an et demi après Lithopédion, serait peut-être plus pertinente.

Allez, on se mouille un peu, et on préfère réfuter l’idée d’une sortie en 2019. L’année a été bien chargée et certains opus vivent encore sans complexe. Damso a peut-être intérêt à préparer le terrain d’une année 2020 où il pourrait, d’entrée, poser une fesse sur le trône.

Dinos, un album pour step-up

Il fera partie de la battle royal du 29 novembre avec Gradur et SCH. Après une première détonation à travers Imany, Dinos récidive avec Taciturne, en attente d’explosion. Plus triste, plus percutant, plus mesuré, l’artiste a trouvé son rythme de croisière avec une plume fine et épurée et une obscurité qu’il sublime avec attention.

Toujours pas disque d’or, Dinos a des arguments à aller chercher pour montrer qu’il a réellement step-up depuis sa réédition et les quelques titres classiques laissés derrière lui, à l’image d’un “Placebo” coup de coeur.

Gims, pour la décennie

C’est sans mesure que Gims rouvre les portes de la décennie avec une réédition explosive qui réunit la crème de la crème de ses morceaux. Le 6 décembre, l’artiste dévoilera une soixantaine de morceaux dans un super-album qui caresse toutes ses facettes. Orelsan, Lil Wayne, Niro, Sting : la liste d’invités est aussi flexible que le talent d’un Gims prêt à asseoir sa domination sur les années 2010 où, seul ou en équipe, il aura dominé.

Doums, dans le cockpit

Deux ans après PiloteDoums ramène la compagnie pour un nouveau projet plus fourni. Le 13 décembre, il dévoilera huit nouveaux morceaux, à en croire la tracklist proposée par GeniusNekfeu, Népal, Gro Mo, Abou Tall, 2zer et S.Pri Noir : l’artiste vient répondre à son premier projet réussi, où il décortiquait, seul, son univers si particulier. “Millions”, son rafraîchissant premier extrait, ouvre la voix d’un artiste talentueux et charismatique, mais trop irrégulier pour combiner en solo. Avec Pilote & Co, il va définitivement devoir prendre les commandes.

Michel, et pourquoi pas ?

C’est avec un projet insolite que Michel va poser les bases de son univers déjanté. Le 23 décembre, Michel dévoilera Michel chante Michel, un opus dans lequel il reprendra des titres d’artistes qui s’appellent Michel. Fugain, Berger, Sardou : cet artiste de la scène rap originale pourrait jouer les trouble-fêtes. Et après cette mise en bouche, il dévoilera le 17 janvier 2020 Le vrai Michel, histoire de passer aux choses sérieuses et conquérir le rap game avec un peu plus de profondeur, comme il l’a fait aux côtés de Sneazzy, avec “Michel et ses kheys”.