Suivez-nous

Musique

Suppression, promotion, distribution : quel impact sur Freeze Corleone

Publié

le

freeze corleone la menace fantôme
@camulojames

Alors qu’il vient de perdre son contrat de distribution avec Universal, de nombreuses questions entourent l’avenir de Freeze Corleone et de son projet La menace fantôme. Démêlons le vrai du faux. 

Dure fin de semaine pour Freeze Corleone. S’il vient d’accumuler plus de 25 000 ventes en une semaine d’exploitation pour son album La menace fantôme, l’artiste a également perdu plusieurs canaux de communications importants. À commencer par sa diffusion sur Skyrock, qui n’aura duré que deux jours avant que Laurent Bouneau, face aux polémiques, ne choisisse de retirer “Rap catéchisme” de ses programmes. YouTube est également monté au créneau en retirant “Freeze Raël” et “Rap catéchisme”, les deux morceaux les plus populaires du dernier opus de l’artiste. Ce vendredi, c’est également Universal, qui distribue l’album, qui a préféré cesser sa collaboration avec l’artiste. Dans ce capharnaüm de nouvelles qui s’amassent sur les réseaux sociaux, tentons de comprendre les différents enjeux de ces décisions, à l’aide de Napoléon LaFossette, fondateur du blog de vulgarisation business et juridique Virgules.

Le retrait d’Universal pour LMF

Ce vendredi, Universal a annoncé mettre un terme à sa collaboration avec Freeze Corleone. Pour rappel, La menace fantôme, son dernier projet dévoilé le 11 septembre, était distribué via la branche française du label. Par un communiqué, Universal s’est officiellement retiré du projet, précisant que «la sortie de l’album a révélé et amplifié des propos racistes inacceptables. Universal Music France défend les valeurs de tolérance et de respect et a donc décidé de mettre un terme à toute collaboration avec l’artiste». Une communication qui a surpris sur les réseaux sociaux, puisque le label a tout de même accepté de diffuser l’album. Mais ici, il ne s’agit même plus du label. «C’est là l’image d’Universal qui est attaquée par les politiques, pas le label. C’est donc très probablement un ordre des grands boss d’Universal», précise Napoléon LaFossette. De son côté, Shone, manager de Freeze Corleone confirme : «Notre label chez Universal ne nous a pas lâché. Cette décision est venue de plus haut.»

Quid de la distribution désormais ?

Si Universal s’est retiré de la distribution, il ne reste à Freeze et son équipe qu’à trouver un nouveau distributeur. «Logiquement la rupture a lieu à compter du moment où elle intervient, c’est à dire qu’elle n’impacte pas tout ce qui a eu lieu avant. Donc, si jamais la rupture est prévue à compter de ce soir minuit, ça ne change rien aux streams faits jusqu’à ce soir minuit», poursuit Napoléon LaFossette. La transition doit toutefois être rapide pour s’assurer que la musique de l’artiste soit distribuée en continu, via un autre label, «à moins qu’ils ne passent par Distrokid, iMusician ou ce genre de structures qu’on appelle “agrégateurs”.» En somme, des distributeurs digitaux, qui agissent en intermédiaire entre l’artiste et les différentes plateformes d’écoute. 

LMF va-t-il disparaître des plateformes d’écoute ?

Le manager de Freeze Corleone, Shone, a sous-entendu que l’intégralité de la discographie de l’artiste pourrait être supprimée des plateformes d’ici le début de la semaine. Ça semble peu probable, «parce que juridiquement j’imagine qu’il y a un droit de regard qui se tient sur les morceaux avec des phases clairement antisémites, mais pas l’intégralité du catalogue», poursuit Napoléon LaFossette sur son compte Twitter. En somme, les morceaux concernés par ces phrases ambiguës pourraient faire l’objet d’une suppression, comme ça a déjà été le cas pour “Bâton rouge” et “S/o Congo” sur Deezer. La plateforme de streaming française justifiait ce choix via une décision du «comité d’éthique de Deezer, en accord avec notre politique relative aux contenus incitant à la haine»La menace fantôme, dévoilé début septembre, semble moins répréhensible, et ne devrait être touché qu’à minima.

Une promotion pour Freeze Corleone ?

De nombreuses conjectures, parfois même développées par des membres de l’équipe de Freeze Corleone, se félicitent de la promotion faite pour l’artiste ces derniers jours. Malgré la première semaine de ventes dantesque de La menace fantôme, ainsi que le retour dans le top albums du Projet Blue Beam, animé par la curiosité, l’étau semble se resserrer considérablement autour de Freeze Corleone pour son avenir artistique. La conséquence la plus problématique est aussi la plus rentable pour les artistes : les concerts. En effet, alors que le rappeur parvenait à déposer son nom sur quelques affiches de festival, notamment à Dour, il semble désormais peu probable que de tels événements poursuivent leur confiance envers un personnage devenu si clivant. Pour l’heure, la tournée qu’il entamera début octobre n’a pas été mise en péril, mais il est également possible que certaines salles se défilent. À suivre.

Dans le reste de l’actualité, Damso : doit-on écouter “QALF” à l’envers ?

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA