Suivez-nous

Musique

Pourquoi l’album de la Sexion d’Assaut ne sort pas ? Gims livre sa vérité

Publié

le

Pourquoi l'album de la Sexion d'Assaut ne sort pas ? Gims livre sa vérité
Photo : Fifou

Sur Konbini et en story Instagram, Gims se libère, et balance ses vérités sur la Sexion d’Assaut. Pour lui, la faute vient de Dawala, l’ancien producteur du groupe, qui bloque l’album.

Dans une interminable story Instagram, Gims a livré les détails du retard de Le retour des rois, rejetant la faute sur Dawala, propriétaire de Wati-B. Si les raisons du retard de l’album ont toujours semblé obscures, Gims vient de mettre une pression fondamentale sur Dawala. Tout part d’une interview pour Konbini, où l’ancien membre de la Sexion d’Assaut l’accuse de bloquer la sortie de l’album du collectif. “Aujourd’hui j’en parle, parce que je n’ai pas d’autres solutions. On a tous envie de faire ce projet, mais il y a quelqu’un qui ne veut pas que ça se fasse.”

Publicité

J’espère un retour, le groupe aussi, mais ça dépend plus de nous, ça dépend de Dawala

Libéré de cet aveu, le chanteur s’est lancé dans une immense tirade en story Instagram pour justifier le retard cet album fantôme. « On essaye de gagner du temps parce que c’était compliqué de dire la vérité, explique Gims. Mais là, c’est du grand n’importe quoi. C’est Dawala qui bloque et qui a toujours bloqué. C’est sans haine et sans méchanceté, mais je voulais juste vous partager ça. Maintenant la vérité a éclaté. »

Il évoque ensuite des histoires d’argents, impliquant d’immenses sommes et des avocats. « Ce sont des centaines de milliers d’euros qui ont été dépensées dans cette affaire », poursuit-il. La fracture entre Gims et son ancien patron chez Wati-B avait déjà était mise en lumière avec la sortie de plusieurs diss-track à son encontre. Jusque-là, les torts entre le chanteur et l’homme d’affaires semblaient plutôt partagées. Un fardeau que Gims refuse désormais d’assumer. Cette rupture implique de grosses divergences, à l’image de l’interprétation de plusieurs morceaux chantés sur scène, lors du stade de France, enregistrés sous l’égide du Wati-B.

Publicité

« Libérez Sexion d’Assaut »

Toutefois, Gims s’avoue lassé de cette affaire interminable, s’avouant même pessimiste sur la suite de l’aventure. « La seule solution, c’est de lui parler », avoue-t-il, avant d’expliquer que Dawala n’écoute pas les membres de Sexion d’Assaut. Le devenir du groupe parisien réside, selon lui, dans les mains des fans, « la clé du projet. C’est vous qui allez décider de la sortie, ou non, de ce projet. On ne peut rien faire, car on a à faire à quelqu’un qui est propriétaire de Sexion d’Assaut ».

Publicité

Avec son hashtag #liberezsexiondassaut, l’artiste tente de bousculer l’opinion de Dawala par l’intermédiaire des fans. Il semblerait toutefois que les millions d’euros qui planent au-dessus du retour des rois en décident autrement.

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *