Suivez-nous

Events

Hamza, Dinos, Laylow : l’incroyable showcase BUDX débarque à Paris

Publié

le

BUDX

BUDX envahit la capitale pour un événement gratuit à ne surtout pas louper, qui mélange concerts, conférences, art et danse.

Préparez-vous à de grosses, grosses soirées en avril. Mixmag s’associe à BUDX pour présenter trois jours de musique, d’art, de danse, d’interviews et d’ateliers interactifs. Un événement qui aura lieu du 24 au 26 avril à La Marbrerie de Montreuil à Paris. Avec des conférences sur plusieurs sujets culturels la journée et des performances de grands noms le soir, cette première édition française sera totalement immersive. Et les invités font rêver.

Le gratin de la nouvelle génération rap

Durant trois jours et trois nuits, le public aura l’occasion de voir passer les nouveaux grands noms du rap français : Dinos, Hamza, Laylow et Myth Syzer pour ne citer qu’eux. Mais ce n’est pas tout, d’immenses têtes d’affiche de musique électronique seront également présentes, comme Richie Hawtin, Maceo Plex ou encore Kevin Saunderson, considéré comme un des pionniers de la musique techno.

Pour animer les conférences rap, là aussi du très beau monde. Fifou, l’homme aux 1000 covers et Kim Chapiron, célèbre membre de Kourtrajmé et récemment réalisateur du clip “A l’ammoniaque” de PNL, seront de la partie pour discuter de la “connexion essentielle entre la musique et l’art visuel”. Le jeune et désormais célèbre danseur Salif la Source parlera lui d’un sujet tout aussi intéressant : “De la street culture à être connu mondialement”. Avant eux et en plus de livrer une prestation live, Dinos évoquera lui “la montée fulgurante du rap français”. Des sujets très intéressants au coeur des discussions actuelles qui entourent le rap aujourd’hui. A ne louper sous aucun prétexte donc.

À LIRE
Dinos nous rend fous avec "Ski Mask", nouvelle pépite absente de "Taciturne"

Pour se rendre à BUDX Paris, rien de plus simple. Rendez-vous sur la page Facebook de l’événement pour toutes les infos, ainsi que sur la billetterie officielle. A noter que les billets sont totalement gratuits, mais doivent tout de même être réservés. On se voit là-bas.