Suivez-nous

Musique

IAM n’est pas contre une collaboration avec Jul

Publié

le

Invité du Huffington Post, IAM a évoqué la probabilité d'une collaboration avec Jul : pourquoi pas, mais il va falloir faire des efforts.

Invité du Huffington Post, IAM a évoqué la probabilité d’une collaboration avec Jul : pourquoi pas, mais il va falloir faire des efforts.

Et si ancienne et nouvelle scène marseillaise se retrouvaient pour un featuring à la croisée des générations ? Pas impossible, selon IAM, qui a émis l’hypothèse lors d’un entretien avec Le Huffington Post. « Ce que fait Jul aujourd’hui ne nous dérange absolument pas, au contraire il y a des fois où on est très contents de son succès. Par contre, artistiquement, on n’est pas proche du tout de cette création musicale là », explique Akhenaton avant de souligner qu’un minimum de similarités artistiques est nécessaire pour l’élaboration d’une collaboration.

Comprenez : pour qu’une association soit possible, Jul va devoir entrer sur le terrain IAM et pas l’inverse. Mais dans un style de rap « pur et brut » : pourquoi pas, avoue le groupe, précisant « qu’il en est capable ». Une occasion d’apaiser la tension entre deux fan-bases aux antipodes.

Jul, protagoniste d’un film… sur IAM ?

L’hypothèse d’une collaboration découle d’une rumeur évoquée il y a plusieurs mois sur la sortie d’un film, Je danse le mia, réalisé par Mickaël Youn. Et dans ce “biopic” supposé, Jul pourrait bien avoir un rôle de choix. Mais, il ne s’agit que d’un embryon, poursuit Akhenaton, précisant que s’ils sont régulièrement consultés, les membres du groupe ne seront pas l’objet du film.

Seule la phrase et les paroles de “Je danse le mia” ont été réquisitionnés. « C’est en aucun cas la décision du groupe IAM. C’est l’une des personnes de la boîte de production qui a communiqué ça sans même nous demander si on le validait ou pas. » Mais confrontée à des questions de droit, l’équipe de production piétine et le projet « est au point mort », selon Akhenaton.