Suivez-nous

Culture

Inoxtag répond aux accusations de triche sur sa vidéo sur une île déserte

Publié

le

inoxtag aventure

En stream, Inoxtag est revenu sur sa dernière vidéo. Réalisée sur une île déserte au Cambodge, on l’y voit trouver une paille. Une séquence qu’il a expliqué.

Inoxtag semble avoir publié la plus grosse vidéo de sa chaîne YouTube. Seul sur une île déserte au Cambodge, le challenge était simple : survivre et raconter tout ça sur sa chaîne. Et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est réussi. #1 des tendances YouTube à sa sortie, cumulant désormais près de 8 millions de vues, la vidéo a suscité un nombre de réactions hallucinant. Et pour cause, si l’expérience s’est avérée assez folle, elle a aussi mis en lumière les problèmes de pollution, persistant même là où l’homme n’est pas.

Publicité

A lire aussi : Mister V explique pourquoi il supprime certaines de ses anciennes vidéos.

Inoxtag : «Je l’ai pas fait parce que je trouve que ça nique un peu le délire»

Une pollution dont Inoxtag s’est servi à son avantage, utilisant une paille trouvée sur la plage pour boire du jus de coco. Une séquence que certains auront commenté, pensant que le vidéaste avait triché. Il y a quelques jours, Inoxtag est revenu sur la sortie et la création de cette vidéo, aux côtés de JB de C4 Adventures qui habite au Cambodge et qui l’a aidé à mettre ce projet sur pied. Et ils ont abordé l’histoire de la paille : «Le fait que je trouve une paille en faisant 1 mètre, les gens se sont dits : « C’est sûr qu’il a ramené la paille »» regrette Inoxtag.

De son expérience personnelle, JB ne s’est pas montré étonné qu’Ionxtag fasse ce genre de découverte : «C’est comme la Croc. Les gens balancent tout, surtout dans des pays émergents comme le Cambodge, les gens n’ont pas forcément la même culture et éducation que nous. Pour eux, une paille en plastique ça se jette, ça disparaît… Donc du coup, sur l’île, on trouve tout ce que les gens jettent. Et notamment, les gens jettent des pailles».

Des doutes de tricherie balayés d’un revers de la main donc. Inoxtag rajoutant même que s’il avait voulu, il aurait pu utiliser la pollution encore plus à son avantage : «Il faut être honnête. Sur l’île, il y avait des briquets. Si je cherchais bien, c’est sûr que je pouvais allumer le feu avec un briquet. Je l’ai pas fait parce que je trouve que ça nique un peu le délire.»

Dans le reste de l’actualité, Jonathan Cohen parle de la présence de Squeezie dans “Le Flambeau” : «Il a dit “oui” très vite».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *