Suivez-nous

Interviews

Jok’Air : « L’enfer serait de revivre ce que j’ai vécu dans mon adolescence »

Publié

le

Interlude a interviewé Jok’Air, peu de temps avant la sortie de son dernier album Jok’Travolta. Et entre certains sujets plus légers, l’artiste a tenté poétiquement de nous faire saisir toute la beauté et l’importance de l’amour au sein d’une famille. 

“L’enfer, c’est la pire période de ta vie, où tu as le plus souffert […]. L’enfer [serait] de revivre tout ce que j’ai vécu”. Mais tout semble avoir évolué pour Jok’Air depuis ces épisodes sombres de son passé. Ces bribes, il les décrit, apaisé, pour ensuite les mettre derrière lui pendant les trente minutes de l’interview qu’il nous a accordé. Il y a quelques jours sortait son cinquième album : Jok’Travolta. “L’album le plus mélodieux de l’année” selon ses mots, ou peut-être selon les nôtres.

Ainsi, pendant une demi-heure, Niels a eu la chance d’échanger avec l’ancien membre de la MZ sur la musicalité de son dernier projet s’appuyant sur une myriade d’instruments, sur sa connexion avec Shy’m, son idylle avec Radio Sexe (auquel il a même dédié un morceau), son admiration pour Chilla et Yseult… Et, surtout, le rappeur s’est confié sur l’importance inégalable de sa famille au cœur de son existence.

À LIRE
Jok'Air : « Je ne suis pas à la place que je mérite »

« Il fallait que je parle de quelque chose dont je n’avais jamais voulu parler »

En quelques mois, Jok’Air est devenu père, et a repris contact avec le sien. Son morceau “Papa” se place au centre de cette belle dynamique paternelle, et il nous en parlait après avoir enfin pu – ou dû – mettre des mots dessus. “Avant, les seuls moment où je parlais de mon père dans mes morceaux, c’était pour dire que j’ai grandi sans lui”. Le rappeur nous confie en avoir appris beaucoup sur lui-même, et sur la nécessité d’avoir ses proches au plus près de soi. “Tout le monde a le droit de faire des erreurs dans sa vie”, juge-t-il aujourd’hui. “Il y a des gens avec qui j’ai collaboré que je pardonnerais jamais, mais un papa, c’est différent”. Car dans sa vie privée, comme dans sa musique, Jok’Air semble motivé avant tout par l’amour. Cet amour pour son enfant, ses frères, sa mère … Cet amour “infini”.

Le nouvel album de Jok’Air est disponible ci-dessous :

À lire aussi : Jok’air nous parlait de ce supporter qui le suit partout