Suivez-nous

Musique

Durag, drill et punchlines : Kaaris et Freeze Corleone ont tout cassé

Publié

le

kaaris freeze corleone
© Axel Ducarel

Ça y est, la collaboration entre Kaaris et Freeze Corleone est sortie. On a même le droit à un clip en noir et blanc, angoissant et ultra-charismatique. 

Un peu plus d’un mois après la sortie de 2.7.0, Kaaris a dévoilé un nouvel inédit ce vendredi avec IRM. Une collaboration longuement teasée, qui accueille à bras ouverts un Freeze Corleone dans son prime ultime, qui, ultra-productif, enchaîne les featurings en profitant du succès de La menace fantôme.

Les deux artistes se rejoignent sur une production énergique de Flem, avec détermination. Kaaris embrasse la drill, avec son habituelle aisance et son sac à punchlines encore généreusement rempli. Il déverse d’ailleurs quelques subtiles références, notamment à son couplet dans “Kalash” et à “Zizou dans les arrêts de jeu”. Toujours aussi efficace, Freeze Corleone débarque sur l’instrumentale avec une fluidité absolue, accompagné de sa verve lugubre et impactante.

Le clip entièrement en noir et blanc, esthétique, accentue l’ambiance drill. On y retrouve les deux rappeurs dans une morgue, avec de nombreux cadavres éparpillés dans les différentes salles, lourdement armés. «Les cadavres de prods commencent à s’entasser», mais cette fois, littéralement. À noter que, pour l’occasion, Kaaris a ressorti le durag. Accoutrement habituel pour Freeze, il avait été délaissé par Kaaris depuis quelques années.

Publicité

Au-delà de l’exclusivité, “IRM” s’inscrit dans une stratégie intéressante pour Kaaris puisque le track s’est glissé à l’issue de son album 2.7.0.. Un inédit qui vient gonfler la tracklist de son précédent projet et qui devrait commercialement le booster. Et en même temps, avec plus de 500 000 lectures sur YouTube en une douzaine d’heures, il semble évident que l’artiste de Sevran souhaite capitaliser sur la force de son morceau et l’aura certaine de son invité.

Dans le reste de l’actualité, un ans après, le clip de “Tricheur” sème toujours le trouble

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *