Suivez-nous

Culture

Kameto : ses gages improbables après le live avec Billy

Publié

le

Kameto : ses gages improbables après le live avec Billy

Après une victoire écrasante de Billy sur Super Smash Bros, Kameto doit maintenant respecter ses paris, comme faire un stand-up sur les profs.

Ne pas mener le jeu, c’est une chose. Mais en prenant en compte les probabilités et potentiels coups de chance, il est rare de voir quelqu’un essuyer autant de défaites sur Super Smash Bros. Ce dimanche soir, Kameto a pourtant fait les frais d’une victoire écrasante de Billy, contre qui le streamer n’a emporté qu’une seule game. En live sur la chaîne de RebeuDeter, Kamel a donc écopé de plusieurs gages tragiques. Et pour enfoncer le clou, son bourreau les a tous résumés sur Twitter. Une liste complètement lunaire.

À lire aussi : Billy et Kameto prennent la parole à propos des absences du Z Event 202

Publicité

Kameto : un stand-up, un micro-trottoir et une apparition dangereuse au marché de Clignancourt

Déjà, Kameto devra réaliser très prochainement un stand-up sur le thème des profs devant un véritable public, peut-être dans une salle Parisienne populaire. Le vidéaste devra également dormir en live sur le lieu du prochain urbex d’Amine, Sefy et Billy, seul toute la nuit. Pire encore (si c’est possible) : Kamel devra vendre des t-shirts floqués “je suis raciste et alors” au marché de Clignancourt pendant 10 heures. Et ce n’est pas fini. Il devra également entamer le prochain KCX (Karmine Corp Experience) par la phrase «as salamu a3leykum tout le monde faites du bruit», a écrit Billy, ainsi que faire un micro-trottoir à Châtelet sur un thème qui sera bientôt déterminé.

Bref, cette fois, Kameto a tout perdu. «Je veux plus jamais parler à Billy de ma vie», a-t-il tweeté juste après le live. Déjà perdant à la dernière séance de paris sur Super Smash Bros, le streamer a du enchaîner sa soirée avec un live de plusieurs heures entièrement en anglais, dont trois sur le jeu (finement choisi) Bienvenue chez les Ch’tis, et une sur Secret Story. Et pas question de se reposer puisque Kamel avait également pour gage de dormir en live tandis que les viewers pouvaient envoyer des bruits aléatoires et à haut volume dans la pièce. Une torture, il faut le reconnaître, plutôt satisfaisante pour ceux qui étaient du bon côté de l’écran.

Dans le reste de l’actualité, «Ma chaîne n’est pas une chaîne de prévention» : Feldup parle de la portée morale de ses vidéos.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *