Suivez-nous

Musique

Khali dévoile “IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS”, galaxie mélodieuse et nostalgique

Publié

le

Khali dévoile “IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS”, galaxie mélodieuse et nostalgique

Khali vient de dévoiler IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS, aux côtés de 18 producteurs à l’immense talent.

Après LAÏLA, on attendait de Khali qu’il tienne la barre aussi haute pour son second projet. Mais encore une fois, le Bordelais s’est surpassé en proposant IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS, sorti ce vendredi 25 novembre. 16 titres, 40 minutes, ce nouvel opus brille particulièrement par l’excellence de sa production. En tout, 18 beatmakers sont réunis aux côtés de Khali : Al Hug, Bloody, Carlosloverboy, D1gri, Demna, Guapo du Soleil, Kookup, Kosei, Lazur, Leiso, Marguier, Noevdv, Nostal, Ponko, Senpaï Katchy, Unfazzed, Uraken et Wladimir Pariente. La Fève fait également son apparition sur “KOLAF INTERLUDE”, une connexion évidente et, une nouvelle fois, remarquable.

À lire aussi : La Fève : « ERRR », le buzzer beater de cette fin d’année

Publicité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Khali (@khaligidilit)

Khali : «Ils ont affirmé que mes différences ne seront jamais des qualités»

Khali avait annoncé la couleur avec “LE MONDE EST À TOI”. Le single de l’album s’était accompagné d’un clip au visuel impressionnant de justesse, reflétant pleinement l’univers de IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS. Désormais, avec une superbe cover réalisée par Samy et sur une palette de sonorités électro et mélancoliques, l’auteur de “COULEURS” transporte ses auditeurs dans une croisière musicale envoûtante. Comme sur “PAS DE ZGA INTERLUDE” ou encore “ENTRE PALMER ET PARIS ZOO”, où la plume de Khali, qui se démarque encore par sa précision inexorable, s’intensifie au travers des mélodies de piano.

«Ils ont affirmé, devant moi ou pas, que mes différences ne seront jamais des qualités. Je me parle alors maintenant à moi-même en prenant le problème dans l’autre sens, écrit le rappeur sur ses réseaux sociaux. On finit ce projet plus triste ou avec plus de seum. Mais notre fierté, nos têtes dures feront toujours en sorte de nous dire que même si un jour, si le monde entier a du mal à nous suivre, ça sera au monde entier de se réveiller et de nous comprendre à la fin». IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS, c’est l’univers si singulier de son auteur, ses différences et sa polyvalence. Emprunt de nostalgie, ce nouveau tableau signe un retour réussi pour l’artiste bordelais qui, décidément, n’arrête pas de nous surprendre.

Publicité

Dans le reste de l’actualité, on a interviewé S.Téban, le blizzard marseillais : «J’ai toujours voulu rester fidèle à ma vision».

Écoutez IL ME RESSEMBLE PAS NON PLUS.

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *