Suivez-nous

Musique

Le jour où Lomepal et Caballero ont frôlé la mort dans un accident de voiture

Publié

le

Lomepal parle de son grave accident de voiture avec Caballero : « Un gros traumatisme »

Il y a un an, Lomepal dévoilait « Flash », dans lequel il revient sur un spectaculaire accident de voiture qu’il a vécu avec Caballero. Un traumatisme qu’il n’a que rarement évoqué. 

Un an auparavant, Lomepal offrait une seconde vie à Jeannine avec sa réédition Amina. Parmi ces quelques morceaux ajoutés, on pouvait y découvrir « Flash » et son ambiance mélancoliquement oppressante. L’artiste y narre avec une philosophie dépressive les sentiments qui l’ont transporté à la suite d’un grave accident de voiture avec plusieurs personnes, dont Caballero, en 2019. «La Cooper s’est crashée, j’entends encore le son, bruyant comme la mort dans une belle chanson», fredonne-t-il lors du premier couplet. On comprend que l’artiste a frôlé la mort et qu’il se remémore avec douleur et musicalité l’instant où il s’est senti partir.

Lomepal : «C’est un gros traumatisme»

C’est lors d’une interview au Parisiendébut 2019, que Lomepal a évoqué pour la première fois cet accident. À l’époque, il parlait d’un événement survenu quelques semaines auparavant, certainement le 22 novembre, puisque Lomepal parlera par la suite du jour d’anniversaire de Caballero. L’artiste se souvient de vacances à l’île Maurice : «On était quatre dans une voiture, un peu allumés, on roulait trop vite. On s’est explosé contre un poteau avant 20 mètres de tête à queue. Les ceintures et les airbags nous ont sauvés. Je me suis dit : « Bon, voilà c’est la fin mais au moins Jeannine est terminé. »»

Publicité

Si l’artiste a miraculeusement survécu, il n’a rien communiqué à ce sujet sur ses réseaux sociaux après l’événement. On pourrait toutefois y voir une référence subtile, lorsqu’il fêtait son anniversaire quelques jours après, il évoquait le fameux « club des 27 », qui ne l’aura pas emporté. Lomepal aura mis de nombreux mois avant de digérer un minimum ce spectaculaire accident. Évidemment, il s’est servi de la musique pour convertir son ressenti. En découle donc le morceau « Flash »et sa lente mélodie qui appuie la tragédie qu’il cherche à retranscrire. Autour de ce prisme, il déploie plusieurs références, et se confie avec délicatesse.

Lors de la promotion d’Amina, en octobre 2018, Lomepal est revenu sur l’accident de manière plus détaillée. «Je ne savais pas vraiment comment en parler et je n’avais pas vraiment envie d’être trop moralisateur. Mais c’est un vrai exemple de la bêtise de jeunesse. De boire, de faire de la merde en voiture». Il rajoute : «Il n’y a aucune raison qu’on soit encore en vie.» Il se souvient également que le contraste avec le lendemain, où ils profitaient sur une plage avec de l’eau turquoise, était trop violent. «C’est un gros traumatisme», conclut-il, précisant que Caballero devrait également écrire un morceau sur cet accident lors de son premier album solo. Lomepal avait d’ailleurs publié une photographie de la Cooper en question à l’occasion d’un un an de l’événement. L’état du véhicule fait froid dans le dos, et on ne peut y voir qu’un miracle.

Dans le reste de l’actualité : on a parlé avec SCH : «Le tome 2 de JVLIVS est terminé à 90 %»

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *