Suivez-nous

Interviews

Luidji : « 90% de mon album a été écrit à l’hôpital »

Publié

le

Quand on décide de se lancer dans le rap, il est impossible que le succès vienne immédiatement. Et pour gagner sa vie, il faut parfois trouver un job à côté. C’est ce qu’a fait Luidji, qui travaillait à l’accueil des urgences hospitalières pendant la création de son dernier album.

C’est lors de sa dernière interview pour La Suite d’Interlude que le rappeur s’est confié sur les précédents métiers qu’il a dû effectuer en parallèle à sa carrière dans la musique. Entre vendre des sapes dans l’enseigne The Kooples et faire l’accueil dans quelques entreprises, Luidji a bel et bien enchaîné les jobs avant de se consacrer entièrement à la musique. Parmi ceux-ci, son métier à l’accueil des urgences d’un hôpital l’a particulièrement marqué.

Le passage en question se situe à 2 minutes 20 de la vidéo.

Travailler à l’hôpital a nourri son rap

Pour cause, il explique que “cela a parfois été compliqué”, étant donné que “bien que tu apprennes beaucoup de choses, tu sais que les gens sont là parce qu’ils ne vont pas bien.” Aussi, il raconte “avoir compris beaucoup de choses sur la vie”. En effet, c’est seulement récemment que le créateur du Foufoune Palace a annoncé qu’il arrêtait ce métier pour vivre du rap.

Et face à ces situations délicates, le rappeur affirme avoir été parfois inspiré et touché par les histoires que les patients racontaient. Que ce soit par les récits émouvants “de femmes battues ou des personnes ayant perdu un proche”, Luidji devait ainsi toujours faire face à “de lourds chocs émotionnels”, ce qui lui a permis, comme il le dit, d’écrire “presque tout (son) album à l’hôpital”. À partir du moment où il a trouvé le concept de l’album, il affirme alors que ce sont près de “90% des morceaux qui ont été pensé et écrit là-bas”.

Advertisement
Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *