Suivez-nous

Culture

Médine, Hatik, Sadek : on a trouvé nos cinq covers préférées de “Fanzine”

Publié

le

fanzine

La chaine YouTube Fanzine invite des artistes francophones à faire des covers de leurs sons préférés. On en a sélectionné cinq. 

Récemment, Médine a repris “Bande Organisée” en acoustique, et a fait beaucoup de bruit. C’est la chaîne YouTube Fanzine qui a permis ce drôle de mash-up, dans une version délicate et très inspirée. Propulsé par Waxx et C. Cole, ce concept offre des rencontres intimistes avec les artistes, avec au coeur d’une vidéo d’une vingtaine de minutes : de la musique. Et rien d’autre que de la musique. Les invités évoquent leurs souvenirs liés à certaines chansons en revenant sur leur propre interprétation artistique.

Le petit plus : ils retracent leurs inspirations musicales à travers des covers délicieuses, accompagnées par l’ambiance acoustique des deux hôtes. Avec déjà 21 invités au compteur, Fanzine s’est imposé comme un rendez-vous incontournable et original lors de séances promotionnelles. On a sélectionné nos cinq covers préférées.

Hatik – “Comme une bouteille à la mer”

Hatik n’a jamais manqué de rappeler ses nombreuses inspirations francophones, parmi lesquelles Diam’s ou encore Booba. S’il a interprété une version émouvante de “Petite banlieusarde” lors de son passage à Fanzine, on a préféré retenir sa performance remarquable sur le titre de Soprano : “Comme une bouteille à la mer”. Chargé d’émotions, ce morceau, délicat à interpréter par l’aventure qu’il narre, a été sublimé par un Hatik en transe, qui s’est laissé transporté par sa force. Presque de quoi nous rappeler l’exceptionnelle performance en live de Soprano sur ce titre. D’ailleurs, sous les conseils de Waxx, Hatik n’exclut pas une éventuelle interprétation en live.

Publicité

4. : Sadek – “Bongo Bong”

Avant Hatik, Sadek a marqué différemment lorsqu’il s’est rendu dans la pièce jaunâtre de Fanzine. En effet, loin du rap, le rappeur a choisi d’interpréter un classique universel : “Bongo Bong” de Manu Chao. Ce morceau qui a traversé volontiers les générations, subit un savoureux twist : l’instrumentale calme est remplacée par une production beaucoup plus trap, qui se mélange parfaitement avec la voix et l’univers de Sadek. La définition même du mash-up.

3. : Jok’Air – “Ma salope à moi”

Est-ce réellement étonnant que Jok’Air et son style de doux lover s’intéresse à “Ma salope à moi” sur le plateau de Fanzine ? Voluptueux, il a interprété avec une douce aisance le morceau de Doc Gynéco, lui offrant une seconde jeunesse acoustique et moderne. Le résultat : une alchimie entre les batteries, les guitares et la voix de Jok’Air, qui offrent un mélange hypnotisant. Sublime.

Publicité

Médine – “Bande Organisée”

Désormais, difficile de passer à côté. Auprès de Fanzine, Médine a eu l’ambition de rendre hommage à la sphère marseillaise en reprenant le tube du moment : “Bande organisée”. Très inspiré, il ose l’accent de SCH et le dynamisme de Jul pour proposer une atmosphère qui, au-delà des paroles, s’impose bien loin du titre original. Un moment déjà culte.

Oxmo Puccino – “RR.9.1″

Et en parlant de moment culte, la chaîne de Fanzine a vécu une faille temporelle lors de la venue de Oxmo Puccino. En effet, invité par le duo musicien, la légende du rap français a choisi d’interpréter… “RR 9.1” de Koba LaD et Niska. Ce grand écart générationnel se ponctue par une interprétation plus old school de ce que le rap propose de plus moderne aujourd’hui. Si une vingtaine d’années sépare Oxmo de Koba LaD, cela ne les empêche pas de se trouver un dénominateur en commun en la personne du rap lui-même, évidemment universel.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *