Suivez-nous

Culture

Michou parle des fans qui ont retrouvé son domicile : «C’est oppressant»

Publié

le

Michou
@benaubert

Alors qu’il vient juste de déménager, Michou a expliqué que cela ne lui avait servi en rien à éloigner les curieux qui tenteraient de le rencontrer.

C’est une petite page de l’histoire du YouTube français qui s’est tournée. Il y a de ça quelques jours, Michou a quitté les studios de Webedia, comme Squeezie ou Mcfly & Carlito l’avaient fait avant lui. Le youtubeur a librement abordé le sujet dans une vidéo sur sa chaîne sous forme de FAQ, sortie tout récemment. C’est désormais chez lui qu’il a installé son nouveau studio, tournant donc ses vidéos à domicile. Un espace intime où continuent de s’inviter certains abonnés, ce que Michou regrette.

A lire aussi : Inoxtag répond aux accusations de triche sur sa vidéo sur une île déserte.

Publicité

Michou : «J’ai déménagé exprès et ça n’a servi à rien»

En effet, devant les studios de Webedia ou à son ancien domicile, Michou avait déjà expliqué que certains fans trop envahissants venaient pour tenter de le rencontrer. Une chose qui n’a pas changé, malgré son récent déménagement : «J’ai déménagé maintenant il y a peut-être deux mois. J’ai toujours fait très attention à ne pas montrer les fenêtres, que ce soit en vidéo, en story, etc… J’ai fait exprès de prendre du temps à annoncer que j’ai déménagé. Et ça a servi à que dalle, regrette Michou. Le pire c’est que j’ai déménagé exprès et ça n’a servi à rien. Parce que, oui, depuis un mois il y a des petits en vélo qui attendent devant, il y a des gens qui mettent des lettres».

Loin de s’inscrire dans un cadre exclusivement professionnel, sa nouvelle adresse est donc un lieu connu de certains, qui ne se privent pas de se rendre sur place. Un façon d’agir qu’il considère pesante : «Les gars, j’ai pas envie d’être méchant mais je suis chez moi. On est pas devant chez Webedia où il y a des abonnés qui attendent, et je comprendrais. C’est oppressant de fou. Tous les youtubeurs en parlent, vous dise d’arrêter, que ça sert à rien. Là, vous attendez devant chez moi, je viendrais pas faire de photos avec vous. J’ai pas envie de faire des photos avec un mec qui squatte devant chez moi. Les lettres que vous me laissaient, je ne les lis pas. Comprenez que c’est oppressant, c’est bizarre et c’est chiant. Je suis chez moi».

Publicité

Dans le reste de l’actualité, Z Event : les gros dons de Inoxtag et Amine.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *