Suivez-nous

Culture

Netflix accusé de proposer un contenu spécifique à ses utilisateurs noirs

Publié

le

Netflix accusé de proposer un contenu spécifique à ses utilisateurs noirs

Une nouvelle polémique vise Netflix :  la plateforme ciblerait les suggestions de contenus selon la couleur de peau de ses utilisateurs. 

Netflix est au centre des critiques pour être accusé de proposer des miniatures trompeuses selon les origines des utilisateurs. En effet, le géant du streaming proposerait des films avec comme pochette de couverture des personnages secondaires ayant la même couleur de peau afin de leurrer les utilisateurs. C’est en tout cas ce dont à remarquer bon nombre d’utilisateurs noirs, pointant du doigt cette supercherie.

Afin d’illustrer leurs propos, les abonnés ont cité plusieurs exemples notamment le film “Tel père” où les deux acteurs principaux sont Kristen Bell et Kelsey Grammer, deux protagonistes blancs en soit, or l’utilisatrice s’est fait avoir avec une vignette où deux acteurs noirs faisait la une de la pochette. De même pour le film “Love Actually” qui a mis en évidence les acteurs Keira Knightley et Chiwetel Ejiofor, présentant un couple mixte or l’histoire ne s’articule pas particulièrement autour de ce duo là et restent des personnages secondaires du film laissant place plutôt à Hugh Grant, Emma Thompson et Colin Firth. Les exemples de ce genre ne cessent de tomber sur la toile d’où la stupéfaction de tout le monde. The Guardian a récolté plusieurs témoignages à ce sujet dont celui de Tobi Aremu, un jeune homme de 26 ans :

“C’est plus que le sentiment de s’être fait duper. Si quelque chose est noir, ça ne me dérange pas qu’on me le suggère. Je suis noir : donnez-moi du divertissement avec des Noirs, donnez-m’en plus. Mais si ça ne l’est pas, ne le présentez pas comme tel.”

Que dit Netflix à ce sujet ?

Toutefois, cette stratégie de personnalisation raciale est-elle possible ? Grande supercherie de la part de Netflix pour attirer plus d’abonnés ou simple parano de la part de certains utilisateurs ? Pour le moment chacun donne une version différente.

Suite à la polémique, Netflix essaie de gérer cette crise et contre les accusations à son égard en plaidant son innocence et rejette toutes plaintes de discrimination raciales à ce sujet. Netflix s’est confié sur cette affaire à Numerama :

“Nous ne demandons rien à nos membres concernant leur race, leur genre ou leur origine. Il serait donc impossible pour nous d’utiliser ces informations pour personnaliser leur expérience Netflix. La seule info que nous utilisons est leur historique de visionnage. C’est pour être sûrs que les visuels que l’on montre aux gens sont utiles lorsqu’ils décident ce qu’ils vont regarder.”

À lire aussi : Les 8 films Harry Potter seront disponibles sur Netflix le 1er novembre