Suivez-nous

Musique

Nouvelle École : à quoi s’attendre pour la saison 3 ?

Publié

le

Nouvelle École : à quoi s'attendre pour la saison 3 ?

Pour la troisième saison, Nouvelle École change de jury. SCH, Aya Nakamura et SDM jugeront les nouveaux candidats. Un choix qui pose question.

Qui dit nouvelle saison dit nouveaux enjeux. Pour Nouvelle École, qui aura bientôt droit à un troisième volet, le premier changement à opérer se trouvait dans la composition du jury. Envolés Shay et Niska : aux côtés de SCH, ce sont Aya Nakamura et SDM qui jugeront les talents émergents candidats au programme proposé par Netflix. Un brand new casting qui cristallise la nécessité pour l’émission de se renouveler, quand de nombreuses critiques lui ont déjà été portées sur plusieurs plans.

À lire aussi : Nouvelle École : un producteur s’explique sur la sélection des candidats

Publicité

On n’a pas oublié le bruit qu’a fait l’élimination de Nayra dans la saison 2 de Nouvelle École. Le choix de Niska de repartir avec Slkrack et Bayass avait été fortement blâmé par les internautes, sans compter que la jeune femme était l’une des quatre seules femmes en lice pour la deuxième saison du télé-crochet. Sachant qu’aucune n’avait passé le stade des auditions. Shay avait également essuyé son lot de critiques quant à ses avis et décisions.

Ainsi, poussé par le plébiscite de ses spectateurs, Nouvelle École n’avait pas franchement d’autre option que d’y répondre. Quitte à lâcher son premier leitmotiv : un juré, une ville. Ce prisme a visiblement été totalement avorté au profit d’un jury différent, fort d’une toute nouvelle dynamique.

SDM et Aya Nakamura, un choix judicieux ?

Pourtant, ce même jury divise encore. SDM d’un côté. Sa nomination est intéressante : malgré une carrière encore très jeune, le rappeur s’est vite hissé dans les Top Charts et cumule déjà au moins deux disques de platine et trois singles de diamant. Nouveau chouchou du grand public, son talent de hitmaker n’est plus à prouver. Et étant élève de l’écurie du du 92i, sa proximité avec Booba ne peut que piquer notre curiosité.

L’auteur de Trône a en effet plusieurs fois pris position contre Nouvelle École, soulignant l’absence de producteur ou «découvreur de talent». SDM non plus n’affiche pas de telle ligne sur son CV, mais c’est un autre type d’expertise qu’il va peut-être pouvoir apporter. Plus moderne, calquée sur les codes qui font les succès rap de 2023.

Publicité

Puis, Aya Nakamura. Depuis l’annonce de sa présence, de nombreux internautes ont réagi, s’interrogeant sur sa légitimité à faire partie du trio. Si la jeune chanteuse est à l’heure actuelle l’artiste féminine francophone la plus écoutée au monde et sans conteste une grande connaisseuse du milieu rap, notamment de par ses collaborations, il faut le souligner : l’auteure de “Baby” ne fait pas de rap.

En revanche, il est possible que Nouvelle École s’ouvre – dans cette troisième saison – à un éventail plus large d’artistes, incluant davantage de RnB par exemple. La place de Aya Nakamura dans le jury ne serait, dans ce cas, plus à prouver. Le virage pourrait cependant nuire à la promesse initiale du programme de se consacrer uniquement au rap à proprement parler.

Nouvelle École : qu’en est-il des épreuves ?

Mais il reste difficile d’imaginer Aya Nakamura juger une épreuve telle que celle des battles. Une question majeure se pose alors : les créateurs de Nouvelle École vont-ils maintenir cette épreuve ? La recette des deux premières saisons était plutôt correcte : audition, scène, cypher, battle et clip – entre autre. Un panel assez exhaustif de terrains, bien qu’ils n’aient pas toujours été concluants.

Publicité

On regrette tout de même que l’aspect divertissement soit souvent entré en conflit avec la production artistique. Quitte à ne voir que les prestations finales et le suspens qui les entourent, sans s’attarder plus longtemps sur le processus créatif des artistes. Une problématique qui pourrait trouver une solution dans la saison 3, si le programme choisit de l’intégrer à ses nouveaux enjeux. Netflix n’a pas dévoilé la moindre information supplémentaire pour le moment.

Dans le reste de l’actualité, Orelsan : comprendre les critiques sur son nouveau contrat mirobolant avec Sony.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *