Suivez-nous

Musique

On a agrandi les covers de rap français avec une IA

Publié

le

IA dall-e rap

À l’aide de l’IA DALL-E, on a “dézoomé” certaines pochettes du rap français. Les résultats sont parfois abstraits, mais toujours stupéfiants.

C’est le genre d’outil avec lequel on peut s’amuser des heures durant. L’intelligence artificielle DALL-E, a rendu, ce jeudi, sa bêta, prisée depuis quelques mois, accessible au grand public. Impressionnante en la matière, cette dernière offre une fonctionnalité singulière : celle d’héberger sa propre image et de pouvoir l’uncropped. En somme, dézoomer une image pour laisser l’IA remplir à son gré et selon la description de l’utilisateur les parties vierges.

Nekfeu, Khali, SCH…

On a donc essayé avec quelques pochettes du rap français. Souvent, le résultat proposé par l’application est stupéfiant. Elle prolonge, en outre, les formes de la cover originale en plus de reproduire son ton et son style. La pochette de JVLIVS II de SCH, par exemple, reproduit parfaitement l’environnement d’un port marseillais. Même constat pour Feu de Nekfeu, où l’IA prolonge la silhouette aperçue. La plus impressionnante reste probablement LAÏLA de Khali, puisque l’IA a respecté avec une précision bluffante le style de l’artiste.

Publicité

Évidemment, tout n’est pas parfait avec l’outil, parfois certaines transitions sont maladroites ou abstraites. Mais sa proposition est infinie : en fait, la bêta propose à l’utilisateur d’écrire une phrase qui va guider l’IA à compléter la zone vierge. Selon la description, le rendu de l’image changera du tout au tout. Voilà, par exemple, pourquoi la pochette de L’étrange histoire de Mr. Anderson contient des formes fantomatiques dans le ciel.

Aussi : Lomepal raconte quand sa copine est entrée en studio quand il chantait un morceau pour elle

Publicité

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *