Suivez-nous

Grands Formats

On a classé les featurings d’Alpha Wann depuis la « don dada mixtape »

Publié

le

Alpha Wann
Alexandre Carel

Alpha Wann est sur une lancée assez spectaculaire. On a donc décidé de classer ses 15 collaborations depuis la sortie de la don dada mixtape.

Peu peuvent se targuer d’être aussi en forme qu’Alpha Wann en ce moment. C’est simple, en 2022, Philly Flingo c’est sept collaborations et peu (pas ?) de loupés. On a donc décidé de se lancer dans une petite rétrospective de ses dernières collaborations.

Et quitte à faire les choses bien, on est remontés jusqu’à la sortie de la don dada mixtape. Un classement loin d’être absolu, qui reste juste une occasion de profiter un peu plus d’un rappeur à part. Car après ces quinze morceaux on ne peut tirer qu’une seule conclusion : le prochain album d’Alpha Wann risque bien d’être stratosphérique.

Publicité

15) « Le Film » – Avec Veust et Ratu$

Solution de facilité. Vous vous en doutez, c’était impossible de mettre un morceau en dernière position. Alors on a choisi « Le Film » car Veust et Ratu$ réapparaitront plus haut dans le classement. Ne vous détrompez pas, malgré sa quinzième place « Le Film » est un petit bijou. Chassé-croisé entre trois générations de découpeurs, le morceau offre un couplet à chacun d’entre eux qui se montrent tous à la hauteur.
«J’arrive de Guinée je vais finir dans l’Guinness Book».

14) « Mannequin » – Avec K.S.A et Selman Faris

C’est ce qu’on appelle un morceau simple et efficace. Assez court (trop ?), le morceau nous laisse malheureusement sur notre faim. À peine terminé, on en veut encore. D’autant plus qu’en moins de trois minutes, K.S.A et Alpha Wann réussissent à nous faire bouger la tête à s’en casser les cervicales. Selman Faris à la prod, c’est RPTG Industry, c’est Don Dada Records donc ça ne peut pas rater.
«J’suis comme la pomme d’Adam, j’suis toujours dans le coup».

Publicité

13) « Don ZooZoo » – Avec 2zer

Le 9 avril 2021, soit à peu près quatre mois après la sortie de la don dada mixtape, 2zer est donc le premier rappeur à inviter Alpha Wann à croiser le fer sur un morceau. Avec « Don ZooZoo », Alpha va alors poser les bases de ce qui va suivre. Une aisance technique assez impressionnante, un egotrip de plus en plus pointu et une tendance à délivrer des couplets qui frise l’excellence.
«L apostrophe comme Wu Tang, pratique le marathon pas l’footing».

12) « Clean Sheet » – Avec 88Kvly

Sorti au beau milieu de l’été dernier au sein du premier projet de 88Kvly, « Clean Sheet » est peut-être le titre le plus méconnu de cette liste. Si 88Kvly ouvre assez remarquablement le morceau, Alpha Wann met la barre très haut, livrant, une fois encore, un couplet dantesque.
«Mon style un mélange de Kundera, J. K. Rowling».

Publicité

11) « Réunion » – Avec Ratu$, K.S.A et Infinit’

Le genre de repas de famille auquel on irait avec le sourire. Ratu$ invite Alpha Wann, K.S.A et Infinit’ sur « Réunion » et le résultat est à la hauteur du casting. Impossible de choisir un couplet plutôt qu’un autre, mais en réécoutant le morceau on a quand même réalisé quelque chose : on a vraiment hâte d’entendre Infinit’ rapper de nouveau. Quant à Alpha Wann, il reste simplement fidèle à lui-même.
«Les disciples d’Iblis me fixent, j’esquive le mauvais œil qu’ils me lancent».

10) « Panorama » – Avec Jazzy Bazz

Oui, « Panorama » mériterait peut-être d’être (un peu) plus haut. Mais on a déjà beaucoup parlé de Jazzy Bazz cette année, alors on a décidé de mettre en avant d’autres artistes. Sans compter que les morceaux qui suivent n’ont rien à envier à « Panorama ». Trois couplets, peu de faux pas, un clip magnifique et une paire de rappeurs qu’on adore voir ensemble : Jazzy Bazz et Alpha Wann ont fait les choses bien.
«APDL, j’monte les vitres à fond, industrie, infiltration. Pendant c’temps, Brigitte nourrit Manu à la p’tite cuillère en faisant des bruits d’avion».

9) « 4 Chemins » – Avec Veust

C’est donc la deuxième apparition de Veust dans le classement après « Le Film ». « trapchat » dans le rétroviseur, c’est au tour du rappeur du Sud d’inviter Alpha Wann sur son projet. Et de quelle manière. Sur « 4 Chemins », Philly Flingo surprend son monde et se montre parfaitement dans l’ère du temps avec un flow overlap auquel personne ne s’attendait. À l’heure de la DMV, Alpha Wann montre qu’il est un auditeur averti des nouveautés.
«Faire belek aux p’tits rappelle-toi quand Iverson a crossé Michael».

Publicité

8) « Double Dose » – Avec KR Malsain

Paris Sud dans les manières. KR Malsain et Alpha Wann livrent un morceau à l’image de leur ville : bouillonnant, dynamique et éclatant. La prod’ de JayJay et Hologram Lo’ se retrouve découpée en quatre couplets qui prennent des allures de fusillades. Les superlatifs commencent à manquer pour décrire des performances toujours aussi éclatantes. On va donc se contenter de laisser parler Alpha.
«Ils disent que quand je rappe le texte, c’est comme Biggie, Life After Death».

7) « Devil May Cry » – Avec Rowjay

Alpha Wann avait sûrement une revanche à prendre sur le Canada. En 2011, invité à WordUP! pour battle en duo avec Nekfeu, les parisiens s’étaient fait humilier. Une petite décennie plus tard, Rowjay offre au Don l’occasion de se racheter. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il saisit l’occasion et ne fait pas les chose à moitié. Alpha découpe la prod de Freakey! dans tous les sens, lançant parfaitement Rowjay qui le lui rend bien.
«Trop gangster pour Polydor, pas assez pour Def Jam France».

6) « 99 en peuf » – Avec Kyo Itachi

Une fois n’est pas coutume, c’est avec un producteur qu’Alpha Wann est en feat sur « 99 en peuf ». Plus de dix ans après le vinyle deux titres Mon Job, Kyo Itachi a reformé son duo avec Flingue pour ouvrir son projet, Solide. Et autant le dire de suite, le morceau nous a particulièrement plu. Sur une instrumentale raffinée, Alpha Wann pose un couplet unique au sein duquel il enchaîne les phases remarquables et les auto-références.
«La montagne de l’excellence, je l’escalade vite. J’écris dans une grotte de glace, je fais fondre les stalactites».

5) « 20.000 » – Avec EDGE

Alpha Wann sur de la two-step, ça suffit à placer le morceau dans le top 5. De son propre aveu, EDGE ne voulait pas l’emmener sur ce terrain. Mais l’exigence du Don aura eu raison des idées de l’auteur d’OFFSHORE. « 20.000 » n’était donc pas forcément prévu mais le morceau a finalement vu le jour. Durag/Lunettes, le combo gagnant d’un duo qui, on l’espère, nous offrira d’autres collaborations.
«J’plonge dans le vide comme Jeff Hardy, nique les clones recherche la diff’».

4) « Phoenix » – Avec Norsacce

Grâce à ce puissant extrait, Norscacce annonce la couleur : Propaganda s’annonce musclé. Avec « Phoenix », Congo Bill signe une prod apocalyptique sur laquelle le membre du 667 et Alpha Wann se répondent coup pour coup à travers un passe passe dantesque. La tension monte d’un cran à chaque nouvelle phase, donnant l’impression que les deux MC’s auraient pu rapper pendant des heures sans jamais s’essouffler.
«J’sors un projet le paysage s’embellit, j’arrive dans cette merde comme Nas dans Belly».

3) « Rotation » – Avec Lesram

On l’attendait depuis « san andreas », la connexion a enfin eu lieu. Les schémas de rime comme munitions, Lesram et Alpha Wann sont deux des rappeurs les plus armés de leur génération. Ensemble, sur « Rotation », ils livrent une véritable démonstration de rap. L’entrée de Lesram, et le couplet qui en découle, est l’un des plus gros highlights de l’année 2022. Quand à Alpha Wann, il semblait décidé à remettre les pendules à l’heure.
«Ça fait quelques temps qu’j’ai la couronne, j’crois qu’il faudrait qu’j’la mette».

2) « Bitcoin » – Avec Huntrill et Hologram Lo’

Le 14 janvier 2022, Huntrill dévoile REPLICA. Un EP trois titres entièrement produit par Hologram Lo’ sur lequel il invite donc Alpha Wann. Avec « Bitcoin » Hologram Lo’ signe une prod nous donnant l’impression d’être revenu en 2018. Oui, le morceau sent bon l’époque Alph Lauren. La seule différence ? La maîtrise, le flegme et la sérénité que dégage Alpha Wann, qui termine son couplet avec un enchaînement exceptionnel.
«Plus bronzé que Gérard Jugnot, plus technique que Neymar Jr».

1) « STUNTMEN » – Avec Laylow & Wit.

Compliqué de ne pas le mettre numéro 1. Impossible même. Meilleur morceau de l’année 2020, selon nous même, « STUNTMEN » est toujours aussi puissant. Laylow, Wit. et Alpha c’est plus fort que la BBC, plus efficace que la MSN, c’est le trio d’attaquant ultime. Et que dire du couplet d’Alpha Wann ? Pas grand chose finalement, tant il se suffit à lui même. Alors on se tait, et on profite simplement du prime d’un des meilleurs rappeurs de ce pays.
«On n’a pas explosé en retard, on est juste à des années-lumière».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *