Suivez-nous

Musique

Pour la fête des pères, HYPEBEAST FRANCE photographie des rappeurs avec leurs enfants

Publié

le

Crédit : 09h29Artspacestudio pour HYPEBEAST FRANCE

À l’occasion de la fête des pères, HYPEBEAST FRANCE et 09h29 Artspace Studio ont photographié Jok’Air, Landy, Seth Gueko et Stomy Bugsy avec leurs enfants le temps d’un article sincère.

C’est l’une des facettes que l’on connaît le moins chez les artistes : leur vie de famille. Pour célébrer la fête des pères, HYPEBEAST FRANCE a décidé de mettre en avant la relation des rappeurs avec leurs enfants. L’occasion de découvrir un nouvel aspect de leur personnalité et non des moindres. Pour certains, une sensibilité cachée qui émane de leur carapace musculaire. Pour d’autres, une admiration et une fierté sans nom qui contribue à leur musique.

Ainsi, avec une magnifique séance photo complice en noir et blanc et une série d’interviews, Jok’Air, Seth Gueko, Landy et Stomy Bugsy ont retiré leur masque de rappeurs et se sont dévoilés sans artifice avec leurs enfants.

Une force au quotidien

Les quatre rappeurs ont chacun pris la parole pour expliquer les sentiments qu’ils ressentent en tant que père ou bien leur manière de travailler sur leur musique depuis l’arrivée de ce petit-être dans leur vie. Justement, pour Jok’Air, cela fait seulement 5 mois que son fils Davidson est né. À présent, le rappeur donne tout pour lui tandis qu’il s’imagine déjà lui demander des conseils sur ses compositions : “Il ne capte rien, mais c’est mon premier public, dans quelques années il pourra m’aider : “non papa c’est pas bon ce que tu viens de faire” ” déclare-t-il à HYPEBEAST FRANCE.

À 23 ans, Landy est papa de d’une petite fille de 4 ans, Keila. C’est l’amour de son enfant qui lui a “donné la force d’arrêter les bêtises”. Comme Jok’Air, le rappeur du 93 compose devant elle : “On peut dire qu’on fait un duo. Et si ça peut lui donner envie de faire de la musique plus tard, on ne sait jamais.”

Une relève assurée

À 38 ans, Seth Gueko connu pour ses textes vulgaires à souhait est papa d’un jeune homme de 17 ans, Djibryl. Alors âgé de 22 ans quand il a vu le jour, il avoue à HYPEBEAST FRANCE avoir mis du temps à assumer son rôle de père. C’est l’amour qu’ils partagent pour le rap qui a “resserré les liens” entre eux car Djibryl fait lui aussi de la musique. Une passion commune qui n’est certainement pas liée au hasard : “Je ne pensais pas que cet amour de la musique me venait de lui, mais avec le recul maintenant, je vois à quel point ça a influencé ce que je fais aujourd’hui.” avoue-t-il.

À 27 ans, Bilal est un rappeur tout comme son père, Stomy Bugsy. Et si l’on peut croire qu’avoir un père artiste met une pression en plus, c’est tout le contraire ici. “Mon papa à moi ce n’était pas un gangster, c’était un amour” déclare-t-il en référence au morceau de son père “Mon papa à moi est un gangster”. Il avoue à HYPEBEAST FRANCE avoir eu peur seulement une fois, “lorsque que j’ai rappé devant lui la première fois, quand je lui ai montré ce que j’écrivais”.

Et si le futur de la musique se cachait dans la progéniture des rappeurs ?

À lire aussi : Cadeau : Jok’Air balance une mixtape de 16 titres avec Alkpote et Siboy