Suivez-nous

Culture

Squeezie revient sur l’affaire Ardisson : «C’est terrible»

Publié

le

squeezie ardisson

Cinq ans après, Squeezie est revenu sur le mépris de Thierry Ardisson à son égard sur le plateau de Salut Les Terriens .

Invité par Lena Situations dans le podcast Canapé Six Places, Squeezie s’est livré en long et en large sur une carrière longue de plus de dix ans sur Internet. L’occasion pour son hôte de lui parler de ce jour de novembre 2017, où Lucas Hauchard s’est retrouvé face à Thierry Ardisson sur le plateau de Salut Les Terriens, et avait du faire face à un condensé de remarques condescendantes de la part du présentateur.

«Moi en vrai tous ces gens là, la télé et tout, je leur souhaite juste de tendre la main à des jeunes, explique Squeezie. Pas nous. D’autres jeunes. Des auteurs, des mecs qui sortent d’école de ciné, qui sortent d’école de journalisme. Des mecs forts tu vois. De leur tendre la main et de leur donner des tribunes et de leur donner de la force et de communiquer avec eux, d’essayer de comprendre». Une option que Squeezie sait un brin utopique, mais dans laquelle il ne perd pas espoir.

Publicité

À lire aussi : «Ce n’est pas prêt d’arriver», Squeezie évoque la paternité après Gotaga.

Squeezie : «Il y a énormément de jeunes pertinents et trop forts»

«Si j’étais Thierry Ardisson, poursuit Squeezie, j’aurais tendu la main à des jeunes mecs et je leur aurait dit : “Les gars, mon émission est un peu poussiéreuse, qu’est-ce que vous kiffez ? Comment je pourrais la revisiter ?” Et c’est des mecs qui ont les moyens et les contacts. Donc à un moment donné, quand t’as un certain âge, ton rôle c’est de tendre la main aux jeunes et d’essayer de les mettre bien».

Publicité

Un enseignement que le YouTubeur explique s’être forgé au gré des années : «Moi c’est vraiment ça la leçon que je tire de tout ça. Et ça me saoule de voir des gars bloqués à des postes décisionnaires, des gens importants, qui sont nuls à chier dans ce qu’ils font et qui prennent la place d’un gars qui a la moitié de leur âge, qui serait beaucoup plus pertinent. Je ne dis pas que tous les jeunes sont pertinents et trop forts, concède Squeezie. Je dis juste qu’il y a énormément de jeunes pertinents et trop forts à qui on ne laisse aucune chance de s’exprimer et de montrer ce qu’ils valent. Et ça me rend ouf».

Enfin, face au mépris auquel certains peuvent être confrontés, comme cela a été le cas pour lui, Squeezie s’avoue désarmé : «Des fois t’as un tel choc générationnel ou un choc culturel ou tu vois que les gens ne peuvent pas suivre, ils sont pas sensibles. Et ensuite quand t’es pas sensible à un truc soit t’es un humain en mode : “Je laisse faire, j’observe, j’aide comme je peux et on verra”. Soit t’es en mode : “Non, c’est nul. Je veux que tu sois comme moi j’ai envie que tu sois”. Et c’est terrible».

Publicité

Dans le reste de l’actualité, Gotaga parle de son fils : «On ne pouvait pas le garder secret».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *