Suivez-nous
On a posé 10 questions à Trippie Redd On a posé 10 questions à Trippie Redd

Interviews

Weed, île déserte, XXXTentacion… On a posé 10 questions à Trippie Redd

Photos : @iyadbgx pour Interlude

Publié

le

Le 14 juin 2019 à 16h, dans un hôtel du 11ème arrondissement de Paris, on a eu l’occasion de rencontrer Trippie Redd dans le cadre de la promotion de son album “!”.

L’interview débute avec un moment de silence observé par Trippie Redd en l’honneur de XXXTentacion, décédé il y a presque un an jour pour jour, le 18 juin 2018. Grands amis, les deux artistes avaient collaboré sur l’inévitable “Fuck Love” dans l’album 17 du regretté rappeur.

Interlude : Sa mémoire ne te quittera jamais, n’est-ce pas ? X n’est pas le seul proche que tu as perdu trop tôt et pourtant, tu prônes toujours la positivité sur les réseaux sociaux ou dans tes chansons. Est-ce que c’est important pour toi de renvoyer cette énergie positive ?

Trippie Redd : Carrément, X est dans ma vie pour toujours. Ce n’est pas la seule personne que j’ai perdu trop tôt effectivement. Mais je fais en sorte d’être toujours positif, tu as raison. Et c’est aussi grâce à la musique. Ça devient une échappatoire à la tristesse.

Trippie Redd

Photo : @iyadbgx pour Interlude

C’est ta première fois à Paris ! Comment tu te sens ? Est-ce que toi aussi, comme la plupart des américains, tu as un sentiment différent quand t’es ici ?

TR : C’est cool ! J’adore cet endroit. Je suis ici pour 36 heures seulement et j’ai envie de tout voir. Ensuite, je retourne à Los Angeles. Mais non, pour moi c’est plutôt la même chose, ici ou chez moi.

Il y a une vidéo que j’ai adoré. Celle avec Einer Bankz, j’ai réalisé en la regardant que tu avais vraiment un don pour le chant. Comment t’as commencé ?

TR : J’ai toujours voulu chanter, et c’est cette envie qui m’a permis d’y arriver. J’ai appris par moi-même. Dès le début de ma carrière, tout ce qui touche à la musique, j’ai appris comme ça. En étant versatile, en écoutant beaucoup de musiques d’autres artistes, des sonorités différentes, des genres musicaux différents… J’ai fait le maximum pour élargir mon esprit, et mon art.

Quels sont les artistes que tu écoutes dont les gens ne se doutent pas ?

TR :  Clams Casino, XXYYXX, Death Tone, System of the Down, Nirvana… etc.

Mes chansons préférées sont sûrement “Oomps revenge” ou “Missing My Idols”, des titres sur lesquels tu kickes particulièrement. Je trouve que les gens ne te donnent pas assez de crédit sur ton habilité a kicker. Tu ressens ça ?

TR : Carrément. Je pense que c’est parce que je suis très versatile mais les gens préfèrent se concentrer sur un seul aspect de ma musique. Mon grand frère Oomp, il rappait aussi. C’est pour ça que cette chanson s’appelle “Oomp’s revenge”. C’était mon alter ego-rap, lui et Lil Wayne. C’est d’eux que vient ma capacité à rapper. Mais tu sais, Wayne avait aussi des mélodies folles. C’est l’une de mes idoles. J’essaye de faire pareil que lui.

« Je travaille, et je me défonce. »

J’ai une question sur A Love Letter to You 3. Comment tu savais que tu voulais revenir avec une troisième partie de cette saga ?

TR : J’ai juste ressenti une vibe… J’avais l’impression que c’était le bon moment, donc je l’ai fait. Et quand je l’a ressentirai une nouvelle fois, il y a aura un A Love Letter To You 4. Mais là, J’ai deux albums qui sont prêts a sortir. Le premier arrive dans les prochains mois, et le deuxième sera un album 100% rock. Genre du rock des 90’s/80’s. Pas “rock slash hip hop” ou j’sais pas quoi. Du vrai rock. Que du rock.

Pour finir, j’ai trois questions rapides. À quoi ressemblent 24 heures de Trippie Redd ?

TR : 24 heures dans la vie de Trippie Redd, c’est simple : je travaille, et je me défonce.

T’es sur une ile déserte. Si tu devais ramener qu’un seul truc.

TR : De la beuh. Et je la ferais pousser sur l’ile.

T’auras peut-être besoin de feuilles non ?

TR : J’utiliserais les feuilles des arbres qu’il y a sur l’ile.

Si on devait se rappeler d’un seul truc de Trippie Redd, ce serait quoi ?

TR : Ma musique.

On a fini par écouter les morceaux rock de son album. Et c’est vraiment du rock pu****.

Trippie Redd

Photo : @iyadbgx pour Interlude

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *