Suivez-nous

Musique

Tyler The Creator : « Je suis un putain de bon producteur »

Publié

le

Tyler The Creator : « Je suis un putain de bon producteur »

Lors d’une interview pour Beats 1, Tyler The Creator s’est confié sur son penchant pour la production et sur ses plans pour les prochaines années.

Après avoir sorti IGOR, le nom de Tyler The Creator était sur toutes les langues. Son cinquième album aussi surprenant qu’incroyable, s’est placé numéro 1 du top Billboard en une semaine. Avec 165 000 exemplaires écoulés, il a même dépassé DJ Khaled et son Father Of Asahd. Ce dernier n’avait d’ailleurs pas digéré se faire dépasser et a tout simplement décidé d’attaquer Billboard en justice. Rien que ça.

Récemment, Tyler Okonma de son vrai nom, a donné une interview au journaliste Zane Lowe pour le média Beats 1. Longue de 52 minutes, le rappeur s’est confié sur ses envies, sur ses albums et sur ses projets pour l’avenir.

Dans IGOR, la voix grave et unique de Tyler The Creator est masquée par de nombreux effets. Une manière pour l’artiste de Californie de dissimuler son timbre qu’il n’apprécie pas particulièrement.

« Honnêtement, je pense que je ruine mes chansons. Je déteste ma voix. »

C’est également pour cette raison que sur son précédent opus Flower Boy, le rappeur a fait le choix d’inviter plusieurs artistes à poser leur voix, histoire de pallier la sienne. « J’ai décidé que sur Flower Boy d’essayer juste de la fermer et de ne parler que lorsque j’avais besoin de parler » explique-t-il à Zane Lowe.

Un penchant pour la production

Si Tyler The Creator ne supporte pas sa voix, il reconnaît tout même exceller dans quelque chose : la production. Sur IGOR, le rappeur a entièrement composé les instrus de ses chansons. Ainsi, le mérite ne revient qu’à lui et ça, il le sait.

“Je pense que je suis un putain de producteur et que j’ai vraiment de bonnes idées”

On ne peut pas le nier, les productions de son cinquième album sont incroyablement originales. Rien n’est laissé au hasard. Et justement, Tyler The Creator compte bien mettre à profit ce talent. En effet, pour “les deux prochaines années” à venir, le rappeur va “probablement travailler sur des vêtements et à produire pour les autres”. Ainsi, alors que son public a dû attendre deux ans afin d’avoir un nouvel album, il va devoir encore patienter pour le prochain.