Suivez-nous

Musique

Ça y est, 6ix9ine nous saoule déjà

Publié

le

6ix9ine

Il aura fallu moins de deux semaines à 6ix9ine pour abandonner son costume de snitch subtile et assumée au profit d’un rôle lourdingue de “seul contre tous”. 

Comme quoi, l’art de la communication nécessite une parfaite maîtrise. Une poignée de jours après la sortie de son single “Gooba”, où il s’imposait comme l’artiste le plus hype du moment, 6ix9ine piétine sereinement son retour en fanfare, à coup de tentatives de buzz absurdes. Son sens du show, dosé avec parcimonie sur un compte Instagram avide de records, a peu à peu laissé place à un artiste frôlant le conspirationnisme, s’appuyant sur sa communauté en pleine ébullition pour faire tomber quelques grosses têtes qui ne lui ont, parfois même, rien demandé.

En fait, il est simplement redevenu le 6ix9ine bourré de déclarations chocs et de sensationnalisme qu’on avait presque oublié depuis son passage en prison. Certainement et tristement, cette coupure totale des réseaux sociaux durant de longs mois, nous aura laissé croire que, sous sa même chevelure arc-en-ciel, l’artiste revenait avec un personnage neuf, frais et réfléchi. Les premiers indices allaient même dans ce sens : avec quelques subtiles et discrets commentaires, photos ou publications, l’artiste dosait son buzz sans trop en faire.

6ix9ine sous une pluie de records

Sa première déclaration après sa sortie de prison, où il précisait «j’arrive à la rescousse», pour aider le maire de Los Angeles qui cherche des balances dans sa ville valait le coup d’oeil. Pareil lorsque son seul abonnement Instagram n’était nul autre que la police new-yorkaise. Ou encore quand il a changé sa photo de profil en rat, où l’artiste s’avouait prêt à assumer son rôle de snitch jusqu’au bout.  D’ailleurs, on ne peut que saluer sa tentative, presque inespérée, tant tout le monde s’était déjà persuadé que 6ix9ine emmènerait avec lui sa carrière musicale derrière les barreaux. Sa communication minutieuse lui a permis d’ouvrir une voie royale vers la sortie de son premier single “Gooba” et son live Instagram.

Et au terme d’une semaine record, où il faisait tomber le record de spectateurs lors d’un direct Instagram, où il dépassait Eminem en vues sur YouTube après une journée d’exploitation, 6ix9ine a repris confiance : le public l’a accepté en snitch. Ses ventes le prouvent, son succès aussi. C’est alors que, sur sa lancée, et au fil de ses publications, il est redevenu le 6ix9ine extraverti et exubérant de 2018. Un 6ix9ine qu’on aimait tant détester.

D’abord, parlons de sa brouille avec Snoop Dogg. Lassé que certains rappeurs américains le pourchassent pour avoir balancé devant les fédéraux, 6ix9ine a décidé de répondre. Non pas avec subtilité, mais avec grossièreté, en s’en prenant à Snoop Dogg d’avoir balancé bien avant lui. Il précise être au courant d’une enquête, s’appuie sur des preuves bancales, et persécute l’artiste californien sur les réseaux sociaux. Le tout, jusqu’à accuser Snoop de tromper sa femme, comme il l’a certifié sur son compte Instagram.

Et si on parlait musique ?

Et ce, avant de se lancer dans une ridicule lutte avec Justin Bieber et Ariana Grande, à la conquête de la première place du Billboard. Déliré, rempli de frustration et de conspirations maladroites, 6ix9ine a tenté de prouver que les auteurs de “Stuck with U” avaient triché pour conserver leur première place au Hot Billboard 200. Non seulement les données avancées par l’artiste sont fausses et délirantes, mais en plus, le voilà embourbé dans un combat de coq où Ariana Grande et Justin Bieber, garants de sobres communiqués en guise de réponse, s’affirment infiniment plus intelligents que lui.

Alors, ce côté forceur et volontiers “vous ne pouvez pas me comprendre” solidifie peut-être sa communauté, mais effrite sa crédibilité déjà bien atteinte. En une semaine, 6ix9ine a réussi l’exploit d’abandonner toute la hype qu’il était en train de se construire, au profit d’un personnage lourd, à la communication impulsive. Mais, néanmoins, difficile de contrarier la stratégie (si elle existe réellement), établie par l’artiste : depuis le 7 mai, son compte Instagram a accueilli plus de 5 millions de nouveaux fans.

Reste à savoir si la sortie de “Gooba” relève d’un unique exploit dû à l’instant T, ou si une réelle attente quant à son avenir musical persiste. Et surtout, s’il dispose réellement de ressources créatives, où s’il compte poursuivre sa carrière sur des buzz au compte-goutte.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA