Suivez-nous
jul cover la machine jul cover la machine

Grands Formats

On a parlé avec le gagnant qui réalise la cover de “La machine” de Jul

Publié

le

Charles, en école d’Infographie à Bordeaux, a été propulsé vitesse grand V dans le monde du rap, en remportant le concours organisé par Jul pour dessiner la cover de son album La machine

Il est le grand gagnant. Après quasiment trois semaines de compétition, c’est lui qui aura l’honneur de voir son travail placardé sur le prochain album de Jul puis, certainement, encadré d’or ou de platine, inévitable lorsqu’on collabore avec le rappeur marseillais. Il s’appelle Charles, dissimulé derrière son nom d’artiste, Zeiqh. Et ce dimanche, son travail a été récompensé devant plus d’une centaine de candidats. Oui, c’est lui : Charles a conçu la cover du prochain album de Jul, La Machine.

On rembobine. Il y a quelques semaines, Jul annonce sur ses réseaux sociaux la sortie prochaine de son 20ème album, La Machine. Jusque-là, tout va bien. Sauf que, sur ses réseaux sociaux, l’artiste met à l’épreuve ses fans : c’est à eux de dessiner la pochette de ce nouveau projet. Une multitude de candidats émerge dans la foulée sur les réseaux sociaux. Dont Charles. Mais avant, il fallait une idée. «J’ai d’abord pensé au rapport entre Jul et “La Machine” : une machine à faire des tubes, et une machine en quantité de productions. J’ai pensé ensuite à faire un clin d’oeil au fait que ce soit “l’OVNI”, que Jul soit une machine à faire des tubes extraterrestres, programmée par un alien.» Une idée folle, mais finalement, à l’image de l’artiste. «C’est un peu perché, mais je trouvais ça cool !», avoue-t-il.

Jul : «Je vais la rajouter»

Une dizaine de jours après le début du concours, les réseaux sociaux ont déjà leur petite poignée de favoris. Charles y figure. Sur sa pochette, on aperçoit une tête de Jul façon robotique. Celle-ci est connectée à un ordinateur qui inscrit sobrement : “Lancement de LA MACHINE. Merci de faire le signe”. C’est un alien qui contrôle la programmation. Toutefois, c’est au tour de Jul de faire sa sélection. Il en met une vingtaine de côté, qu’il publie en deux fois sur son compte Instagram. Et là, c’est la douche froide : Charles n’est pas retenu. «Au début, je n’ai pas compris. Je pensais qu’il s’était trompé, ou qu’il allait faire un 3e post.» Mais non, aucun troisième post n’est prévu : tous les candidats sont là.

Sur Twitter, les internautes sont formels : Jul est passé à côté d’une pochette incroyable. «J’ai eu un soutien énorme sur les réseaux sociaux. De voir que tout le monde me soutenait, ça m’a rendu super fier», reconnaît l’artiste. En quelques minutes, une propagande se met en place pour interpeller Jul sur son oubli. Le compte Raplume et ses 250k abonnés fait alors parler sa popularité et loue la pochette de Charles. Et ça marche. Jul répond : «Je vais la rajouter», puis supprime sa dernière publication juste pour que le projet de Charles apparaisse. «J’ai vu que Jul allait me rajouter, et là c’était incroyable ! J’en revenais vraiment pas.» Ça y est, “Zeiqh” est dans le sprint final.

Et aussi : On a rencontré l’artiste qui imagine les covers de rap façon animé

«C’est un peu comme si je vivais un rêve éveillé !»

Une poignée de jours après sa sélection, Jul dévoile le gagnant : Charles. «Je l’ai appris en rafraîchissant le profil de Jul. Moi et mes proches ont été vraiment à fond dans ce concours !», avoue-t-il. Sur ses réseaux sociaux, il se félicite de cette victoire prestigieuse auprès d’une communauté désormais sculptée autour de son travail. «Je me rends pas encore bien compte je pense , c’est un peu comme si je vivais un rêve éveillé !» Car en formation d’Infographie à Bordeaux, travaillant sur quelques projets free-lance, Charles pénètre désormais dans un monde inédit. Le monde du rap professionnel, par la très grande porte. «Je n’ai aucune idée de comment tout ça va se passer exactement, c’est totalement nouveau pour moi.» Il précise avoir quelques contacts avec les équipes de Jul, mais tout devrait désormais s’accélérer.

Il a d’ores et déjà reçu quelques idées d’amélioration sur sa cover. Comme le “.exe” affiché sur l’écran, alors qu’il s’agit d’un Mac, ou encore de mieux faire ressortir la ville de Marseille. «Si on me laisse la possibilité de modifier quoi que ce soit je le ferais !», avoue-t-il, plein d’entrain. Et même s’il en sort unique vainqueur, avec également Samy la Crapule, qui apparaîtra à l’arrière du projet, l’initiative de Jul aura permis de mettre la lumière sur l’incroyable créativité dont a fait preuve sa communauté. Et aussi, que derrière les auditeurs des plus grands artistes francophones, se dissimulent des talents prêts à bousculer les codes du milieu.

Et aussi : On a parlé avec Le Règlement de l’influence de ses vidéos

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA