Suivez-nous

Musique

Damso : le bonus-track de “QALF” date de 2014 et c’est excellent

Publié

le

damso qalf
© Ojoz

En dévoilant officiellement “Horizontal”, Damso a livré un cadeau aussi symbolique que parfait à sa communauté. Parlons-en. 

Cette instrumentale planante, entrecoupée d’une légère mélodie et ses bruits de vaguelettes, les fans de Damso la connaissent bien. D’ailleurs, ils ont dû ressentir une vive émotion lorsque, ceux qui ont précommandé la version physique de QALF, ont reconnu en bonus-track l’inévitable “Horizontal”. Ce titre, placé jusque-là dans l’immense cimetière des morceaux oubliés de Damso, a été déterré des mains du rappeur lui-même, puis tendrement déposé à l’issue de son album, qui reste évidemment l’un des plus importants de sa carrière.

Car “Horizontal” n’est pas un inédit comme les autres. Le morceau aurait été enregistré en 2014, au côté de Krisy, talentueux rappeur-producteur belge et proche de Damso. Nous sommes à une époque où Batterie faible n’existe pas, “Pinocchio” non plus. Damso n’est qu’un artiste aux dents longues, qui cherche à construire son art et le faire éclater en plein dans la gueule du rap francophone. Par contre, QALF, lui, commence à se dessiner et l’artiste en fera la promotion pour la première fois seulement quelques mois plus tard. Si la signature auprès du 92i de Damso a gonflé son ambition à travers Batterie faible puis Ipséité, il a gardé dans un coin de la tête tout le cheminement de ce début de carrière.

Et aussi : “34 centimes” : l’immense symbolique derrière le nom du label de Damso

“Horizontal”, l’ultime pièce de QALF

“Horizontal”, comme de nombreux morceaux, a fait l’objet d’une publication courte et aléatoire sur les réseaux sociaux de l’artiste. Supprimé depuis longtemps, difficile de situer chronologiquement sa publication, mais le hashtag qui l’accompagnait, lui, était plutôt évocateur : #TonFuturArtistePréféré. Comme un avertissement. À l’époque, les fans de Damso avaient imaginé “Horizontal” comme un titre appartenant à la tracklist originelle de QALF. Cette fameuse tracklist cousue-main par la communauté hyper-active du Bruxellois. “Horizontal” avait même droit à sa lettre grecque : “X”. En effet, en mathématique, l’axe horizontal est appelé axe X.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis, mais le morceau est resté intact. La vibe que l’on retrouve en septembre 2020 est précisément la même que celle incorporait dans sa version originale. En terme de direction artistique, la présence de “Horizontal” est peu cohérente : elle dévoile un Damso désormais presque révolu, depuis grandi artistiquement. Mais en bonus-track, le choix du morceau est parfait. Il s’impose comme le cadeau ultime de Damso à sa fan-base la plus fidèle, celle qui a précommandé l’album. Une manière de marquer symboliquement le lien étroit qui unit l’artiste et sa communauté.

Au-delà de cette symbolique avérée, quid de la théorie ? Car “Horizontal”, c’est aussi cette chimère fictive de QALF et de cet alphabet grec. La présence du morceau pourrait ouvrir la voie à la conclusion définitive de cette tracklist inachevée et entamée dans Ipséité. Il est peu probable que Damso ait conservé dans ces dix morceaux manquants d’anciens snippets : ce serait presque kamikaze artistiquement, tant l’évolution du rap depuis implique une modernité affirmée. C’est pourquoi “Horizontal” s’impose comme ce second symbole, celui qui ferme la boucle de ces snippets qui ne verront jamais le jour, et qui céderont certainement leur place à une tracklist plus actuelle.

Dans le reste de l’actualité, “QALF” un double album : la version physique en dit plus

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA