Suivez-nous

Musique

Damso : «Ceux qui ne comprennent pas, tant pis»

Publié

le

Le morceau "Monde" de Damso certifié single d'or
© Ojoz

Dans une interview pour le magazine Numéro, Damso s’est confié sur la relation spéciale qu’il entretient avec son public. 

Le rappeur francophone le plus écouté au monde a dernièrement battu des records sur Spotify avec son album QALF Infinity. Malgré ses seize millions d’écoutes en un jour, Damso n’est lié qu’à une petite partie de son public. Alors qu’il communique directement avec ses fans, l’artiste a fait le choix de proposer un univers complexe, qui s’étend au-delà de la sphère musicale. Un philosophie qu’il inculque dans le sigle QALF : qui aime like follow. Il en parlé lors d’un portrait dévoilé dans le magazine Numéro.

Damso passionné par le son

L’artiste persiste et signe, sa musique est dédiée à «ceux qui sont vraiment intéressés par ce qui me passionne : le son, dit-il. Pas ceux qui passent leur temps à se poser des questions. Si les gens bloquent sur le côté mystérieux, c’est parce qu’ils ne me suivent pas vraiment». Et le chanteur n’a pas peur de dire ce qu’il pense, mais au moins, il le dit. «Ceux qui ne comprennent pas, tant pis. C’est dur, mais c’est vraiment ma direction», confie-t-il.

Publicité

Pour Damso, il faudrait arrêter d’essayer de tout comprendre. Car l’art n’a en soit pas pour but d’être transparent, et peut aussi rester sans réponse. « Je trouve qu’il vaut mieux profiter d’un morceau en l’écoutant simplement, plutôt que de passer son temps à essayer d’interpréter un texte », poursuit le rappeur. « Moi, j’écris les choses comme elles me viennent. Je crois que c’est difficile de tout expliquer ». Dans son désir d’être simplement écouté, Damso en a marre d’être constamment déchiffré, comme s’il était un mystère.

Dans le reste de l’actualité : Nelick : «Je me sens trop mal dans mon époque».

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *